Partager ce site







SNJ Radio France : #EntendualaRedac : il mettra une Harley sur le cercueil de Johnny ? https://t.co/4JFrHy3TML
SNJ Radio France : Fiers d'être au service du Public, quoi qu'"ils" puissent dire de l'audiovisuel public... https://t.co/ea3az4thex https://t.co/tXQWrnvFa2
SNJ Radio France : RT @valeria_e: Quand tu lis un papier qui te traite de « gras ». Un papier qui milite pour des licenciements de journalistes. #Figaro Ce b…
SNJ Radio France : @Frederic_Neveu @franceinfo @mathieu_gallet Etes-vous sur de vos informations ? Avez-vous entendu les brèves dans l… https://t.co/uRQcdwEg4v

vu d'ici, nous ne jouons pas groupé



vu d'ici, nous ne jouons pas groupé
Nous vous l’apprenons peut-être : aucun journaliste de France Bleu n’ira à la Coupe du monde de rugby en septembre prochain, en nouvelle Zélande.

On parle bien de France Bleu, la chaîne qui retransmet le plus de matchs de rugby de toutes les radios de Radio France, et de très loin.

Peut-être le découvrez-vous, parce qu’une fois de plus, la décision d’envoyer un journaliste d’Inter, un d’Info et un des bureaux a été prise sans aucune concertation.

Evidemment, la qualité de ces journalistes n’est aucunement en cause, et nous sommes convaincus qu’ils feront comme toujours un travail excellent, même pour les locales.

Le problème, c’est une fois de plus, le double visage de France Bleu au sein de Radio France.

Vu de l’extérieur, France Bleu est la sixième chaine la plus écoutée, bien qu’elle n’émette que sur les deux tiers du territoire.
Vu de l’intérieur, c’est la cinquième roue du carrosse.


Celle à qui on peut tout demander, mais à qui on ne propose jamais rien. Surtout pas de la concertation, encore moins de l’initiative et définitivement pas la mise en avant des compétences de ses journalistes.

Il n’y aura pas de journaliste de France Bleu en Nouvelle-Zélande, pas parce qu’on manque de spécialistes, ni parce qu’on manque de public, ni encore moins d’expertise. Tous les week-ends, une dizaine de locales propose des directs de rugby, du Top 14 à la Fédérale. Toutes les semaines, la quasi totalité des locales de Bleu revient dans ses magazines sportifs sur les résultats rugby du week-end.

Il n’y aura pas de journaliste de France Bleu en Nouvelle-Zélande, tout simplement parce que personne n’y a pensé, parce que personne à la Maison de la Radio n’a eu l’idée que les 43 joueurs qui partiront dans l’hémisphère sud à l’automne sont suivis au jour le jour par les locales de Radio France. Pardon... par France Bleu, il paraît que c’est une chaine de Radio France.
vu_d_ici.jpg vu-d'ici.jpg  (266.95 Ko)


21 Février 2011
Lu 2079 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv