Partager ce site







SNJ Radio France : #EntendualaRedac : il mettra une Harley sur le cercueil de Johnny ? https://t.co/4JFrHy3TML
SNJ Radio France : Fiers d'être au service du Public, quoi qu'"ils" puissent dire de l'audiovisuel public... https://t.co/ea3az4thex https://t.co/tXQWrnvFa2
SNJ Radio France : RT @valeria_e: Quand tu lis un papier qui te traite de « gras ». Un papier qui milite pour des licenciements de journalistes. #Figaro Ce b…
SNJ Radio France : @Frederic_Neveu @franceinfo @mathieu_gallet Etes-vous sur de vos informations ? Avez-vous entendu les brèves dans l… https://t.co/uRQcdwEg4v

Stages : la DRH crée le moins disant social



Radio France vient de décider de changer la forme des CDD d’été pratiqués par la Maison depuis quinze ans.

 
Au lieu de rémunérer en CDD les journalistes BAC + 5 ou 6, ayant terminé leurs études dans un cursus reconnu par la profession et la Carte de presse, Radio France a décidé de les « rétrograder » stagiaires, pour pouvoir les rémunérer 800 euros de moins, alors qu’ils vont devoir se loger à leurs frais durant leur « stage ».
 
Une autre raison est donnée pour justifier cette modification des pratiques : les rédacteurs en chef de Bleu ne voudraient plus accueillir de stagiaires. Les mêmes, qui ont été formés par leurs aînés, il y a quelques années, ne souhaiteraient pas former à leur tour, car cela serait source de frais supplémentaires (on ponctionne leur budget de remplacement) et de temps perdu…
 

Qui peut accueillir un stagiaire ?

 
Le projet de la direction interdisait jusqu’à il y a quelques jours la venue de « stagiaires d’été » dans les rédactions nationales, en méconnaissance totale de la réalité des écoles et des rédactions parisiennes. Comment croire que les écoles veuillent toujours nous envoyer – gracieusement - leurs étudiants de 2ème année durant toutes les vacances scolaires, alors même que nous leur interdirions ensuite d’y revenir diplômés ? Comment imaginer exclure les diplômés qui souhaitent travailler en nationale ? Pourquoi d’ailleurs alors que les chaînes ne le demandent pas, au contraire ? Il a fallu plusieurs interventions pour réussir à modifier le projet, au moins sur ce point.
 

Que peut-on faire ou ne pas faire en « stage » ?

 
Les journalistes qui sortent d’école font majoritairement, voire presque exclusivement, du reportage. Lors du CE Normandie-Nord du mois d’avril, a été évoqué le problème de la conduite. Les stagiaires auront-ils la possibilité de prendre le volant alors que Radio France, en principe, leur interdit ? Quel intérêt ce «stage » aurait-il pour eux et pour les rédactions qui les accueillent s’ils ne peuvent pas faire de reportage ? La direction avait-elle simplement réfléchi à ce problème ?
 

Des stagiaires de quelles écoles ?

 
La DRH a décidé de faire « paraitre » ces 18 (!!!) offres de stage (pour l’instant) sous forme d’annonce, sur le site « recrutements » de Radio France. Au mépris de tous les accords, de la Convention Collective et des quatorze établissements qui, seuls, dispensent des cursus reconnus par la profession, Radio France a décidé de ne pas préciser sur l’annonce qu’il faut être issu de l’une de ces formations, mais de l’ouvrir à tous. La Maison doit considérer que 14 écoles reconnues, ça ne crée pas assez de concurrence…
 

Les économies ne justifient certainement pas tout et en tout cas pas ce que Radio France est en train de mettre en place, en jouant sur la dépendance des écoles vis-à-vis des futurs possibles employeurs et en créant une nouvelle strate de précarité.
 



8 Avril 2016
Lu 3638 fois




Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv