Partager ce site







SNJ Radio France : Non à l'ubérisation des rédactions Communiqué des syndicats SNJ, SNJ-CGT, SNJ-FO https://t.co/HjQfQwxJnw https://t.co/I7Wekg8yl8
SNJ Radio France : Solidarité avec les journalistes en Turquie Solidarité depuis la Maison de la Radio à Paris pour les journalistes d… https://t.co/T1ITU6FBOx
SNJ Radio France : Solidarité depuis la Maison de la Radio à Paris pour les journalistes derrière les barreaux en #turquie… https://t.co/PnJVfVZTvh

Résolutions pour 2009 : et si la direction respectait sa parole ?



Résolutions pour 2009 : et si la direction respectait sa parole ?
La direction sait-elle tenir ses engagements ou bien la DRH a-t-elle décidé de s’essuyer les pieds sur des accords signés ?

Depuis plusieurs semaines, les signaux envoyés sont alarmants :

- il y a tous ces remplacements temporaires pourvus en catimini (la liste est trop longue…) ;
- ces embauches sans consultation parce que la direction a décidé que les « affectations temporaires » permettaient de s’en passer ;
- et il y a enfin le recrutement à Clermont-Ferrand, sans consultation, d’un journaliste extérieur à Radio France, sur un poste de polyvalent.

Ce journaliste n’est absolument pas en cause. Il est, malgré lui, le symbole de la gestion opaque de notre DRH.

Que vont penser les précaires dont certains ont plus de 30 ans, cinq ou six ans de maison, l’envie de fonder une famille et de se « poser » quelque part et dont l’avenir est bouché ?

L’accord « Pigistes et CDD », conclu après 3 ans de négociations, devait baliser, clarifier et sécuriser le parcours de salariés précaires. Aujourd’hui cet accord est foulé aux pieds.

La personne censée s’occuper des précaires n’est toujours pas nommée et ce fameux livret d’accueil promis pour les CDD entrant à Radio France pas encore distribué. Plusieurs stations nationales continuent à entretenir leur propre planning totalement étanche. Les « parisiens » sont toujours les seuls appelés pour les contrats à Paris. L’accès au planning des journalistes issus de la filière diversité est encore chaotique. Le SNJ attend toujours de connaitre les chiffres sur le fonctionnement du « nouveau planning ».

Cet accord la direction l’a pourtant signé et tente même actuellement de le faire adopter pour la gestion des CDD des autres métiers.

Mais que vaut la parole de la direction de Radio France aujourd’hui ? Pas grand-chose.

A mépriser ses interlocuteurs, on les radicalise. Nous perdons patience et avec nous les salariés.


26 Décembre 2008
Lu 2374 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv