Radio France à nouveau condamnée par la justice pour abus de précarité



Radio France à nouveau condamnée par la justice pour abus de précarité
Une journaliste de France Bleu a obtenu plus de soixante mille euros aux Prud’hommes. Elle a été remerciée abusivement après trois ans de piges régulières dans la rédaction de l’une des 41 radios locales du groupe. Radio France vient de faire appel du jugement. C'est la deuxième fois en peu de temps que le groupe de radio publique est condamné (une journaliste CDD de France Info avait obtenu 43 000 euros pour licenciement abusif le 30 juin 2006).

Le Conseil des Prud’hommes de Paris a requalifié les piges en CDI et octroyé des indemnités de licenciement. Par ailleurs, la justice a estimé que rien ne justifiait que le prix de la journée de pige soit inférieur à la rémunération d’un CDD ou d’un CDI. A travail égal, salaire égal, les juges se sont donc basés sur le salaire d’un journaliste en CDI (et non sur la pige qui est de 84€ bruts pour la journée pour un journaliste professionnel) pour calculer les indemnités.

Le SNJ Radio France estime qu’aujourd’hui plus d’un quart des journalistes des rédactions de Radio France sont des journalistes précaires. Le premier syndicat de journalistes de Radio France a signé un accord d'entreprise conduisant à l'embauche de 45 CDD, les derniers seront embauchés d'ici la fin de l'année.
Mais le "planning CDD" qui fait tourner les journalistes dans différentes radios (France Info, France Inter, France Bleu, France Culture et Le Mouv') à Paris ou en Province - quelques jours ou plusieurs mois - reste opaque. De nombreux CDD travaillent 5 ans avant d'être remerciés ou ignorés. Le SNJ Radio France souhaite instaurer une meilleure gestion des remplacements et des règles du jeu équitables et honnêtes. Pour la direction ce dossier ne semble pas être une priorité.

Le SNJ Radio France déplore par ailleurs les méthodes de Radio France qui ont envoyé, il y a quelques semaines, un pigiste au commissariat après une plainte infondée, destinée à «muscler» un dossier vide aux Prud’hommes.

Le SNJ Radio France sera aux côtés de tous les journalistes qui souhaitent faire valoir leurs droits en justice et n'hésitera pas à lancer toutes les actions utiles.


27 Novembre 2007
Lu 7446 fois





L'actu par Chaîne | Audiovisuel public | Pages Pratiques | S N J | Et aussi | Les accords | Qui sommes nous | Nous joindre | Adhérer