Partager ce site







SNJ Radio France : #EntendualaRedac : il mettra une Harley sur le cercueil de Johnny ? https://t.co/4JFrHy3TML
SNJ Radio France : Fiers d'être au service du Public, quoi qu'"ils" puissent dire de l'audiovisuel public... https://t.co/ea3az4thex https://t.co/tXQWrnvFa2
SNJ Radio France : RT @valeria_e: Quand tu lis un papier qui te traite de « gras ». Un papier qui milite pour des licenciements de journalistes. #Figaro Ce b…
SNJ Radio France : @Frederic_Neveu @franceinfo @mathieu_gallet Etes-vous sur de vos informations ? Avez-vous entendu les brèves dans l… https://t.co/uRQcdwEg4v

Prévoyance lourde, des questions et des réponses



Prévoyance lourde, des questions et des réponses
 



Elle est rentrée en vigueur au 1er janvier 2014 et beaucoup d’entre vous estiment ne pas être suffisamment informés.


Voici quelques-unes des réponses aux questions que certains nous ont posées
 
 



C’est quoi cette nouvelle assurance et pourquoi on nous oblige à nous assurer sur la vie ?
 
Il ne s’agit pas d’une nouvelle obligation, la « prévoyance lourde » a toujours figuré dans notre convention collective et donc nous avons toujours cotisé pour en bénéficier.
Vous en souvenez-vous ? Lorsque vous avez été recrutés, vous avez indiqué qui devait bénéficier du capital décès. 
 
 
Si on était déjà couverts, pourquoi faut-il resigner des papiers ?
 
La prévoyance était déjà obligatoire car présente dans la convention. L’avenant journalistes et la Convention générale étant tombés, il fallait rediscuter et/ou renégocier le contrat.
 
Sachant que nos garanties n’étaient vraiment pas optimales, les syndicats ont bien accueilli la proposition de Radio France de mettre en place un nouveau contrat qui cette fois serait le même pour les journalistes et les PTA, avec de meilleures prestations.
 
 
Pourquoi ça nous coûte de l’argent ?
 
Notre prévoyance actuelle nous couvre bien côté décès, mais pas la maladie et très peu l’invalidité, contrairement au contrat PTA qui est l’exact contraire.
 
Aujourd’hui, au-delà de six mois d’arrêt maladie sur un an (l’année commence à partir du 1er jour de maladie), les journalistes touchent moins de la moitié de leur salaire et c’est tout !
 

Maladie : à  partir du 1er janvier, les journalistes seront indemnisés comme les autres salariés : durant les trois premiers mois à 100% du net, 85-90% du net les trois mois suivants (pris en charge Radio France) et ensuite 90-95% du net (prise en charge Audiens).
 
Pour une invalidité de 2ème catégorie, par exemple, nous serons désormais couverts à 85-90% de notre salaire net. Jusqu’ici c’était à 40% de la seule tranche A de notre salaire.
 
Pour le décès, ça ne change pas. Juste des options de majoration (rente conjoint, rente éducation) pour ceux qui le souhaitent.
 
Radio France va prendre en charge 60% des cotisations. Vous allez en payer 40.
 
Oui, la nouvelle prévoyance coûte plus cher que l’ancienne, mais les garanties sont bien supérieures. Tous les syndicats ont jugé que ça valait la peine et ont signé l'accord à l’unanimité. 
 
 
Pourquoi l’apprenons-nous que maintenant ?
 
Nous en avons parlé. D’autres syndicats également. La DRH a consacré plusieurs TEXTO au sujet au fil des mois, mais on est tous pareil, on ne s’intéresse à un sujet qu’au moment où on se sent vraiment concerné. Donc généralement tard…


Particularité pour les CDD
 
- Vous ne cotisez qu’au prorata de la durée du contrat.
- Vous êtes couverts durant la durée du contrat, mais pas entre deux contrats.
- Pas plus que les CDI, vous ne pouvez refuser de cotiser, puisque la Prévoyance figure dans la Convention collective.


31 Décembre 2013
Lu 1221 fois


Tags : prévoyance



L'actu par Chaîne | Audiovisuel public | Pages Pratiques | S N J | Et aussi | Les accords | Qui sommes nous | Nous joindre | Adhérer | Espace adhérents