Précaires : Le chemin parcouru et le chemin restant


45 postes… Lors de son Assemblée générale 2005, le SNJ faisait de la question des précaires la priorité de ses priorités.


Précaires : Le chemin parcouru et le chemin restant
Un an plus tard, nous nous réjouissons de l’embauche prévue de 45 jeunes confrères pigistes et CDD en 2006 et 2007. Cet accord est une victoire. Et c’est la victoire du SNJ qui a mené ce combat de bout en bout, le plus souvent tout seul.

Mais, un an plus tard, nous n’avons fait qu’un tiers du chemin, contrairement à ce que d’autres laissent croire, et la négociation sur les précaires est loin d’être bouclée. C’est pourquoi l’Assemblée générale 2006 affirme que ce dossier demeure la priorité des priorités.

Deux volets de la négociation restent non réglés :

1. L’application concrète de l’accord sur les 45
  • Quels seront les critères retenus pour les recrutements ? Le SNJ réaffirme que l’ancienneté doit être le premier des critères.
  • Que deviendront les exclus de la vague d’embauche ? Le SNJ soutiendra toutes les démarches collectives y compris devant la justice. Ceux que Radio France veut abandonner ne seront pas seuls, le minimum pour la direction sera de leur verser des indemnités.
  • Comment s’assurer que l’accord ne soit pas détourné par la direction afin de remettre en cause l’organisation et la charge de travail ? Le SNJ le rappelle : seul ¼ des précaires seront embauchés, la direction conserve les ¾ de sa flexibilité, il y aura toujours des week-ends, des vacances choisies, des budgets piges et des CDD de remplacement.

2. La gestion future de la précarité
  • Quel planning futur pour les précaires ? Le SNJ souhaite un planning refondé, moralisé et humanisé, sur le modèle de la charte signée il y a 3 ans par plus de 400 titulaires. Un projet précisé et actualisé a été remis à la direction le 30 septembre 2005. Le montant des piges doit être revalorisé, au-delà de 5% (proposition initiale de la direction).
  • Quelle situation pour les pigistes à l’étranger ? C’est un volet essentiel. Leur situation, en particulier sur la question des cotisations sociales, doit être remise à plat dans le sens du droit.
  • Quelle formation professionnelle pour les précaires ? C’est un outil clé pour résorber le phénomène de la précarité.

Sur tous ces points encore en suspens, la direction de Radio France promet des réunions de négociation dans un avenir proche. Le mot négociation ne doit pas être un vain mot. Et seul un accord sur chacun de ces points permettra de boucler la négociation sur les précaires avec un accord global qui, alors fera date.

La direction doit comprendre que le SNJ, fort du soutien très majoritaire dont il bénéficie dans les rédactions, pèsera de tout son poids, et par tous les moyens qu’il jugera appropriés pour parvenir à cet accord global.
Beaucoup de chemin reste à faire. Avec de la bonne volonté, il peut être parcouru rapidement.

Motion adoptée à l’unanimité par l’Assemblée générale du SNJ, Paris, le 17 janvier 2006.


17 Janvier 2006
Lu 3183 fois





L'actu par Chaîne | Audiovisuel public | Pages Pratiques | S N J | Et aussi | Les accords | Qui sommes nous | Nous joindre | Adhérer