Partager ce site







SNJ Radio France : Demain nous évoquerons notamment les données personnelles, la politique sociale, les photos de Radio France, les te… https://t.co/tWP2JRshQo
SNJ Radio France : Nous suspendons le #cceRF jusqu’à demain matin. Merci de nous avoir suivi et merci pour vos RT.
SNJ Radio France : Nous présenterons un projet sur #FIP en octobre au prochain #cceRF @BereniceRavache

Non au dépeçage de France Bleu 107.1



Non au dépeçage de France Bleu 107.1
Voilà plusieurs mois que le directeur du réseau Bleu, voire le PDG, ne manquent pas une occasion de dire tout le mal qu’ils pensent de la locale parisienne, sans se soucier de l’effet provoqué chez ses salariés.
 
« Cette radio (…) donne au bout du compte un programme très masculin.» déclarait il y a quelques jours Claude Esclatine. Le problème étant identifié, on aurait pu croire que la locale de l’Ile-de-France allait accorder une place plus importante aux voix féminines et à la diversité dans sa prochaine grille. Il n’en est rien, bien au contraire.
 
Depuis plusieurs jours, les animateurs sont reçus un par un. Certains se voient notifier leur fin de contrat, d’autres sont recasés sur des créneaux horaires moins valorisants. Non seulement la direction se sépare d’animateurs de talent, mais il s’agit en plus, essentiellement, de femmes.

Plus aucune voix féminine ou presque la semaine dans les programmes de France Bleu 107.1. Exit la plupart des "baladeuses", exit aussi les animatrices cinquantenaires, mises à la porte ou déplacées sur des tranches du week-end. Jolie manière de féminiser l’antenne.
 

France Bleu 107.1 sous tutelle

Côté rédaction, depuis plusieurs semaines, le rédacteur en chef de France Bleu Natio s’invite (ou est "invité") à toutes les réunions de cadres de 107.1. Il se prépare visiblement une fusion des rédactions, mais personne n’ose prononcer le mot qui fâche.
- Le directeur ? Il quitte ses fonctions en décembre. Il l’a annoncé à chaque animateur, mais chez les journalistes, personne n’en a été informé officiellement.
- Le rédacteur en chef ? Il est parti il y a six mois et son poste n’a toujours pas été ouvert à candidature.
- Les deux journalistes qui assurent l’intérim ? Ils sont tenus à l’écart des discussions.
 
France Bleu 107.1 est en passe de devenir la première locale mise sous tutelle du National. Quel message encourageant pour tous les reporters et présentateurs qui font de leur mieux chaque jour, pour mettre en valeur leur région ! Jusqu’où ira l’humiliation de salariés démotivés, victimes des méthodes de management de la direction de France Bleu ?
 
Claude Esclatine a déclaré aux syndicats que « tout était gelé » au moins jusqu’à la fin de l’année. Les autres projets peut-être, mais à France Bleu 107.1, les choses semblent plus qu’avancées et il est grand temps d’en informer enfin les salariés.
 
Le SNJ demande qu’une réunion urgente soit organisée et qu’enfin des réponses soient apportées aux angoisses immenses de chacun.


2 Juin 2015
Lu 3380 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv