Partager ce site







SNJ Radio France : .@mathieu_gallet le pdg de @radiofrance a réuni ses directeurs autour de lui pour s’adresser aux salariés au studio… https://t.co/FwKTt5k7TZ
SNJ Radio France : France Bleu Toulouse est devenue depuis mardi @BleuOccitanie : la radio locale avec le plus grand territoire à couv… https://t.co/xm63oCpfAQ
SNJ Radio France : #EntendualaRedac : il mettra une Harley sur le cercueil de Johnny ? https://t.co/4JFrHy3TML
SNJ Radio France : Fiers d'être au service du Public, quoi qu'"ils" puissent dire de l'audiovisuel public... https://t.co/ea3az4thex https://t.co/tXQWrnvFa2

Négo salariale : les questions et les réponses



Négo salariale : les questions et les réponses
1% d'augmentation, est-ce suffisant ?

Non… L'inflation a été de 2,1% en 2006. La perte de pouvoir d'achat serait encore de 1,1%. Dans la presse, les accords signés en 2006 varient de 1,2 à 1,8% d'augmentation.


1%d'augmentation est-ce que cela correspond à 1% d'abondement du NIS ?

Non… Le NIS (Nouvel instrument salarial) est calculé sur le salaire de base, et pas sur l'intégralité de vos revenus. Grosso modo, une augmentation de 1% de votre pouvoir d'achat doit se traduire par un abondement de 1,2% du NIS
Il faut aussi se souvenir que le NIS n'est touché qu'à partir de la sixième année d'ancienneté. Il faut donc impérativement que l'augmentation générale concerne aussi les jeunes journalistes, même si elle ne passe pas encore pour eux par le NIS


L'augmentation concernera-t-elle les pigistes (et cachetiers)

Oui. Les piges ont été réévaluées en janvier dernier. Elles le seront en janvier prochain sur la base de l'accord signé avant le 5 juillet.


Pour les très petits salaires, 1% entraînerait une augmentation dérisoire. Le SNJ l'acceptera-t-il?

Non… D'ailleurs la direction s'est engagée, pour ces très bas salaires (certains PTA notamment) à relever les planchers.


Dans un tract, le SJA-FO écrit qu'il "faut en finir avec "le pactole en trompe l'œil". Que signifie cette phrase?

Cette phrase fait référence au fait que le NIS est une augmentation annuelle et pérenne versée en une fois. Elle comporte un aspect anecdotique et un autre, plus sérieux.
L'anecdote c'est que nos amis du SJA-FO considèrent (à juste raison) que le NIS, versé en une seule fois, est un enfant du SNJ. A ce titre ils ne le reconnaissent pas, et le trouvent donc difforme et laid. Voilà pourquoi il est qualifié de "pactole"( chouette, un pactole!) en "trompe l'œil". C'est une question de point de vue. Constatons que le "trompe l'œil"est est concret, et qu'il figure sur les salaires de ce mois de juin.
Mais passons, car il y a aussi un aspect sérieux dans la formule hermétique de nos partenaires du SJA. La DRH estime que le versement en une seule fois de l'augmentation générale pose des problèmes techniques, et propose de le mensualiser. Exemple : au lieu de toucher 300 euros en un seul versement, nous toucherions 23 euros supplémentaires sur les 13 mois de salaire.
Le SNJ y voit un inconvénient. On peut "oublier" de verser 23 euros, ça ne se verra pas trop. Il est plus difficile de faire passer 300 euros à l'as.
Dans un esprit de compromis, le SNJ a cependant fait la contre-proposition suivante: Restons en au système actuel jusqu'à l'équivalence d'un quatorzième mois en juin (ce qui nécessiterait un abondement supplémentaire d'environ 3%) et étudions ensuite le principe d'un étalement mensuel.

La somme que nous toucherons dans les prochaines semaines est-elle pérenne?

Oui. Trois fois oui… Le NIS est un élément de salaire. Le NIS 2006 est constitué de la somme qui figure sur votre salaire de juin complété par la somme qui sera définie par l'accord signé au plus tard le 5 juillet.
Ces deux sommes s'additionneront en juin 2007, et seront complétées par une autre somme, issue de l'augmentation générale 2007. Et ainsi de suite…


Les paritaires souffriront-elles de l'augmentation générale?

La Direction assure que non. Elle parle d'équivalence avec 2005, en citant le chiffre de 119 promotions individuelles.
Le SNJ conteste ce chiffre. En 2005 une quinzaine de cas avaient été actés hors paritaires. Le chiffre de base est donc pour nous de 135 cas.
Le SNJ souligne enfin que l'embauche de 45 journalistes, grâce à l'accord qu'il a initié sur les précaires, se traduit par une augmentation des effectifs de 8% pour les journalistes. L'assiette des prochaines paritaires devra donc être élargie en conséquence.


21 Juin 2006
Lu 4055 fois


Tags : NAO, Nis, salaire



Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv