Partager ce site







SNJ Radio France : Jean-Luc Vergne a rencontré les organisations syndicales de Radio France. https://t.co/8niqyOr02o https://t.co/iTUG8KMsqk
SNJ Radio France : Nouveau barème @radiofrance des piges à l'étranger, applicable au 1er janvier 2018 https://t.co/ud0MhtkS1z https://t.co/etoj2bwQ2A
SNJ Radio France : Nouveau barème @radiofrance des piges pour la France applicable depuis le 1er janvier 2018 https://t.co/MUhyCu1K6E https://t.co/kveURYConz
SNJ Radio France : RT @presidentftv: Quelle belle nouvelle idée !! L’#ORTF c’est le nouveau monde !! Regrouper mais pour faire quoi ? On verra après ...@SNJ_F…

Ne contribuez pas sans accord multimédia



Ne contribuez pas sans accord multimédia
On le sait maintenant, la direction a enfin décidé de rouvrir une négociation sur les nouveaux médias à la rentrée.

En attendant, elle tente de gagner du terrain en organisant des réunions dans toutes les locales. Le but : supprimer une partie des rendez-vous d’information pour dégager du temps de travail, afin de faire du web sans moyens supplémentaires.
 
Chaque locale est censée bricoler sa grille en ce sens : ici ce sont des reportages qui sautent, là des rubriques, ailleurs des flashes ou même la couverture du sport.
Ailleurs encore, on confie ces tâches à tous les précaires de passage.
 
C’est d'autant plus choquant que cela se passe dans le dos des auditeurs, ceux-là mêmes qui financent le service public et restent attachés en priorité à leur radio, donc à tous les rendez-vous d'antenne qui en font le succès.  
C’est d’autant plus insensé que les rédactions qui fonctionnent avec 6 journalistes + 1 red chef sont déjà en surchauffe.

En taillant dans la grille avant la tenue de la négociation, la direction imagine certainement nous mettre devant le fait accompli.  
 
Nous demandons donc aux journalistes de tenir bon. De nous aider à mettre en place le multimédia comme il doit l’être, avec des postes, des moyens techniques, de la formation et des droits d'auteur : un cadre, clair et partagé par les rédactions.
 
France Bleu n’est pas une chaîne « low cost » dont les salariés peuvent être traités autrement que ceux des nationales.
Il est temps que la direction montre, enfin, aux journalistes qu’elle l’a compris.

Ne contribuez pas ! Ne cédez pas aux propositions faciles. Soyez exigeants sur la qualité de nos antennes et de francebleu.fr.



6 Juin 2013
Lu 730 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv