Partager ce site







SNJ Radio France : .@mathieu_gallet le pdg de @radiofrance a réuni ses directeurs autour de lui pour s’adresser aux salariés au studio… https://t.co/FwKTt5k7TZ
SNJ Radio France : France Bleu Toulouse est devenue depuis mardi @BleuOccitanie : la radio locale avec le plus grand territoire à couv… https://t.co/xm63oCpfAQ
SNJ Radio France : #EntendualaRedac : il mettra une Harley sur le cercueil de Johnny ? https://t.co/4JFrHy3TML
SNJ Radio France : Fiers d'être au service du Public, quoi qu'"ils" puissent dire de l'audiovisuel public... https://t.co/ea3az4thex https://t.co/tXQWrnvFa2

NAO convention collective, le choix de la crise



NAO convention collective, le choix de la crise
La Direction générale de Radio France est certaine que vous dormez, et que vous ne vous réveillerez pas. Elle se sent à l’abri de tout mouvement social. En clair elle se croit forte, voire toute puissante. Elle se met donc à confondre le dialogue social et la dictée.

Les représentants du personnel, de son point de vue, sont là pour cautionner les décisions qu’elle prend dans son coin, au détriment des salariés.
Deux séances de négociations viennent de le démontrer.

A propos de la convention collective, alors que des recours sont formés, la Direction fait comme si de rien n’était et annonce une négociation qui supprime l’avenant journaliste pour arriver à « un seul et grand accord collectif pour l’ensemble des personnels ». Le SNJ a quitté la séance. Il ne cautionnera pas.

Sur le maintien du pouvoir d’achat (la réunion NAO) la Direction innove aussi. Elle propose 0,4% d’augmentation générale en 2009 à partir du premier juillet, donc 0,2% sur l’année, soit 4 euros pour un salaire de 2000 euros.

Et, pour les promotions individuelles en commission paritaire, de ne faire remonter la rétroactivité qu’au 1er juillet, et plus au 1er janvier !
Et passez votre chemin…

Le SNJ ne signera pas. Il n’opte pas pour la chaise vide, mais dresse un constat de carence.

Le dialogue social ne se déroule plus dans les réunions, où il est vidé de sa substance. La Direction considère qu’il n’a plus d’utilité. Elle passe en force et prend ses partenaires sociaux pour de simples figurants.

Le SNJ sait bien, par expérience, que lorsque le dialogue est fermé dans les salles de réunion, il s’ouvre un jour ou l’autre sur le terrain, avec les moyens du terrain, tous les moyens.

Ce jour là arrivera, mécaniquement. Rendez-vous à la rentrée. Qui sème le vent…

Le dialogue reprendra alors, sous forme de crise, et la Direction en portera l’absolue responsabilité. Nous prenons date. Ce jour là, comme d’habitude, le SNJ siègera en négociation, à chaud, au côté des journalistes, et de tous les salariés.


29 Juin 2009
Lu 2172 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv