Partager ce site







SNJ Radio France : #EntendualaRedac : il mettra une Harley sur le cercueil de Johnny ? https://t.co/4JFrHy3TML
SNJ Radio France : Fiers d'être au service du Public, quoi qu'"ils" puissent dire de l'audiovisuel public... https://t.co/ea3az4thex https://t.co/tXQWrnvFa2
SNJ Radio France : RT @valeria_e: Quand tu lis un papier qui te traite de « gras ». Un papier qui milite pour des licenciements de journalistes. #Figaro Ce b…
SNJ Radio France : @Frederic_Neveu @franceinfo @mathieu_gallet Etes-vous sur de vos informations ? Avez-vous entendu les brèves dans l… https://t.co/uRQcdwEg4v

Micro-locales, maxi-problèmes ?



Micro-locales, maxi-problèmes ?
Jean-Paul Cluzel et Christiane Chadal jouent la montre concernant l’avenir des micro-locales : Evreux, La Roche s/Yon, Le Havre, Toulon, Tulle.

« On n’en fermera pas et on n’en ouvrira pas » a dit Christiane Chadal lors du CCE des 17 et 18 mars. La directrice de Bleu estime que les résultats d’audience sont mitigés, que « la structure n’est pas bonne et qu’il est peu opportun de poursuivre ce modèle ».
Jean-Paul Cluzel, lui, a « une préférence pour les reporters en résidence ».

Martin Ajdari reproche aux micros « un recours trop important au travail précaire. Une question qui n’a pas été pleinement prise en compte au moment de leur création » par la précédente direction. Un problème pourtant mille fois soulevé par le SNJ, dès la création de la première de ces structures.

Un problème auquel la pire des solutions a été trouvée pour l’instant : la fermeture durant les vacances scolaires ! Une absence que les journalistes se voient reprocher sur le terrain.

Aujourd’hui, alors que les équipes se donnent à fond, Jean-Paul Cluzel botte en touche et renvoie toute réflexion sur l’avenir des micro-locales au prochain COM (Contrat d’Objectif et de Moyens, autrement dit les engagements que l’Etat demandera à Radio France en échange d’un budget prévisible). « Nécessairement le COM prévoira un réexamen de ce point » a dit le PDG lors du CCE.

Pour le SNJ, les micro-locales ne représentent pas un mini-problème qu’on peut pousser sous le tapis pour qu’un autre vienne le balayer.

Nous demandons que Radio France conforte les cinq micro-locales existantes.

Qu’on arrête au plus vite l’aberration radiophonique qui consiste à proposer des programmes discontinus (on ferme les week-ends et les vacances).

Ces radios doivent être dotées des moyens nécessaires à la réussite pleine et entière de leur mission : parler à un public qui ne demande qu’à les entendre toute la journée et participer au succès du réseau Bleu.


20 Mars 2009
Lu 2734 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv