Partager ce site







SNJ Radio France : RT @TChuzeciudad: Colloque @Senat : «Comment réenchanter l’audiovisuel public à l’heure du numérique». En toute détente, le sénateur @jplel…
SNJ Radio France : Christophe Lurie nous a quitté @radiofrance https://t.co/HIFki5R6BO https://t.co/VniGM3gXXB
SNJ Radio France : La rédaction de @fbleucotentin vient de recruter https://t.co/EKy6A9JebS https://t.co/HpB6iAxv5j

"Mépris", la motion de France Bleu Poitou



"Mépris", la motion de France Bleu Poitou
Les journalistes de France Bleu Poitou sont scandalisés par la manière dont ils sont traités par la direction de France Bleu.

Privés de leur rédacteur en chef de début janvier à début mars, parti à Nantes, ils ont appris avec stupéfaction que celui-ci repartait pour Nantes au lendemain du premier tour des municipales, pour assurer à nouveau l'intérim du rédacteur en chef titulaire.

Les journalistes de France Bleu Poitou prennent cela comme du mépris.

Mépris de leur hiérarchie vis-à-vis de leur investissement quotidien pour assurer une qualité d'antenne.

Mépris du travail réalisé en amont par toute l'équipe pour préparer les soirées et les débats d'entre-deux tours des élections municipales, sur une zone qui comprends deux départements et avec seulement six journalistes.

Quelle est donc la plus-value éditoriale de faire aller Pascal Roche à Nantes à six jours du deuxième tour des municipales ?

N'aurait-il pas été plus pertinent de permettre à notre rédacteur en chef de superviser la couverture de la totalité du scrutin à Poitiers ? Nous en voulons pour preuve que notre rédacteur en chef sera lui-même remplacé par un intérimaire, mais à partir du 1er avril. Hasard ou simple bon sens ?

En tout état de cause, les journalistes de France Bleu Poitou dénoncent cette décision arbitraire, qui au final les fragilise.


"Mépris", la motion de France Bleu Poitou


20 Mars 2014
Lu 1152 fois




Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv