Lettre aux 34 nouveaux embauchés et à ceux qui n'ont pas eu cette chance



Chers Confrères, 

Lettre aux 34 nouveaux embauchés et à ceux qui n'ont pas eu cette chance
Les secrétaires nationaux, les membres du bureau national et les militants du SNJ félicitent les 34 embauchés dont les noms ont été publiés le 2 mai. 11 mois après la signature d’un accord porté à bout de bras par le SNJ, la direction a honoré les engagements que nous avions obtenus. Même si nous vous connaissons tous, même si vous faites déjà partie de cette entreprise, à part entière, nous vous souhaitons la bienvenue.

Et maintenant ? Certains « jeunes » précaires vont encore tourner, nous sommes engagés dans des négociations avec la direction pour améliorer, professionnaliser et « humaniser » le fonctionnement du nouveau planning (CDD labellisés, droit à la formation professionnelle, frais pour les CDD travaillant à Paris etc). Nous serons vigilants sur le sort qui leur sera réservé.

Nous pensons aussi et surtout à ceux qui ont été recalés à l’issue de ces entretiens. Des « anciens » du planning dont nous comprenons le désarroi et la tristesse. Comment une entreprise qui vous emploie depuis plusieurs années à Paris, en province, les jours fériés, en matinale, en reportage peut-elle ainsi vous rejeter à l’issue d’entretiens parfois blessants ? Nous nous posons cette question et nous n’acceptons pas cet état de fait.

Fidèle à ses priorités, le SNJ considère que le dossier précaire n’est pas clos. Nous sommes d’ores et déjà à votre disposition. Vous rencontrer, vous écouter, et, pourquoi pas, pour réfléchir à une suite juridique à donner aux événements.

Vous pouvez vous adresser aux adhérents et élus du SNJ que vous connaissez ou bien nous écrire par mail (dans un premier temps de façon anonyme si vous le souhaitez) nous sommes à votre disposition.


5 Mai 2006
Lu 4033 fois





L'actu par Chaîne | Audiovisuel public | Pages Pratiques | S N J | Et aussi | Les accords | Qui sommes nous | Nous joindre | Adhérer