Le choix du journaliste



Le choix du journaliste
La mésaventure d’une journaliste de France Bleu Pays de Savoie mérite un appel à la vigilance.

Après une conférence de presse début janvier de l’association France Palestine en Savoie, elle et son rédacteur en chef ont reçu un courrier du président de ladite association qui « s’étonne que la rédaction ait choisi de lui confier ce sujet ». L’association met en cause son objectivité, et derrière elle celle de la rédaction, affirmant que ses « sympathies pro-israéliennes (sont) bien connues à Chambéry ». Bien entendu cela est totalement faux.

Après réponse du rédacteur en chef et du directeur lui demandant de « retirer ces propos diffamatoires et de présenter (ses) excuses à la journaliste mise en cause », le président de l’AFPS a répondu, priant la journaliste « de nous excuser de l’avoir mise en cause de manière outrancière ».

Derrière, ce problème particulier, il semble que la tendance soit de plus en plus au choix du journaliste de la part des institutionnels, associations, qui nous sollicitent. Chacun bien entendu a « ses » contacts, et doit suivre « ses» dossiers. Mais c’est le journaliste qui choisit ses interlocuteurs, pas l’inverse.


13 Février 2009
Lu 2098 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv