Partager ce site







SNJ Radio France : #EntendualaRedac : il mettra une Harley sur le cercueil de Johnny ? https://t.co/4JFrHy3TML
SNJ Radio France : Fiers d'être au service du Public, quoi qu'"ils" puissent dire de l'audiovisuel public... https://t.co/ea3az4thex https://t.co/tXQWrnvFa2
SNJ Radio France : RT @valeria_e: Quand tu lis un papier qui te traite de « gras ». Un papier qui milite pour des licenciements de journalistes. #Figaro Ce b…
SNJ Radio France : @Frederic_Neveu @franceinfo @mathieu_gallet Etes-vous sur de vos informations ? Avez-vous entendu les brèves dans l… https://t.co/uRQcdwEg4v

La poussière sous le tapis et autres collaborations...



La poussière sous le tapis et autres collaborations...
Les "ménages", les piges, toute collaboration extérieure doit faire l’objet d’une demande d’autorisation écrite à la Direction.

Des dérogations au principe de « collaboration exclusive » peuvent être accordées aux journalistes sur autorisation écrite du Secrétaire Général aux Rédactions ou de son représentant expressément mandaté, après une demande écrite et motivée du journaliste concerné, adressée auprès de son secrétariat.
Radio France répondra à cette demande dans les dix jours ouvrés après réception de la demande. La collaboration extérieure ne pourra être autorisée qu’hors temps de travail. L’absence de réponse au terme de ce délai vaut acceptation.

Les journalistes de Radio France ayant une collaboration régulière à un titre de presse doivent demander annuellement le maintien de l‘autorisation, dans les mêmes termes.

Les collaborations journalistiques à caractère fortuit des journalistes professionnels sont dispensées d’autorisation, dès lors que cette collaboration ne porte aucun préjudice à Radio France. Sont considérées comme fortuites les collaborations extérieures imprévues, liées à l’actualité et à l’isolement géographique des journalistes.

Les activités d’enseignement, de formation et d’éducation sont autorisées dans la mesure où elles ne nuisent pas au bon fonctionnement de la rédaction.
Elles ne peuvent cependant pas s’exercer sur le temps de travail du journaliste.

Ne sont pas visées par l’exclusivité de collaboration les activités d’auteurs, d’œuvres littéraires, scientifiques ou artistiques, sous réserve du respect du principe de discrétion professionnelle.

L’exclusivité de collaboration ne s’applique pas aux pigistes, aux CDD et aux journalistes à temps partiel.
Radio France peut demander à titre d’information aux journalistes professionnels employés à titre occasionnel de déclarer leurs autres collaborations habituelles. Le journaliste occasionnel reste libre de donner suite, ou non, à cette demande.

Lorsque Radio France a accordé un congé non rémunéré pour convenance personnelle à un journaliste qui l’a expressément demandé pour exercer une activité lucrative, salariée ou non, il n’est plus tenu au principe d’exclusivité professionnelle. Cette disposition est étendue aux journalistes bénéficiant d’un congé rémunéré dans la cadre du Compte Épargne-Temps.

(Convention collective, article 7 et " Mesures unilatérales ")


13 Février 2009
Lu 2231 fois





L'actu par Chaîne | Audiovisuel public | Pages Pratiques | S N J | Et aussi | Les accords | Qui sommes nous | Nous joindre | Adhérer | Espace adhérents