L'Élysée n'écoute pas la radio

Tract intersyndical CFDT • CFTC • CGT • SJA-FO • SNFORT • SNJ • SNJ-CGT • SUD



Demain, Nicolas Sarkozy va mettre en place une commission pour la nouvelle télévision publique. Cette commission doit proposer « les modalités de financement du nouveau modèle économique de la télévision publique ».

Après l’annonce le 8 janvier par Nicolas Sarkozy de la disparition de la publicité sur l’audiovisuel public, l’Elysée qui n’a pas oublié la radio au moment des amputations de budgets, doit s’en souvenir, à l’euro près, au moment des compensations.


La radio risque de perdre 45 millions d’euros. Sans compensation intégrale et pérenne, 45 millions d’euros correspondent à la disparition de la rédaction de France Info, de 10 radios locales ou des orchestres et du chœur de Radio France.

La radio doit garder son périmètre et ses différences, très nettes, avec l’offre des radios privées.
Demain, l’Intersyndicale de Radio France doit être reçue.


18 Février 2008
Lu 4645 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv