Partager ce site







SNJ Radio France : Demain nous évoquerons notamment les données personnelles, la politique sociale, les photos de Radio France, les te… https://t.co/tWP2JRshQo
SNJ Radio France : Nous suspendons le #cceRF jusqu’à demain matin. Merci de nous avoir suivi et merci pour vos RT.
SNJ Radio France : Nous présenterons un projet sur #FIP en octobre au prochain #cceRF @BereniceRavache
SNJ Radio France : Il vaut mieux prendre le temps et s’inscrire dans le calendrier de réforme de l’audiovisuel public #FIP @BereniceRavache

L'Élysée n'écoute pas la radio

Tract intersyndical CFDT • CFTC • CGT • SJA-FO • SNFORT • SNJ • SNJ-CGT • SUD



Demain, Nicolas Sarkozy va mettre en place une commission pour la nouvelle télévision publique. Cette commission doit proposer « les modalités de financement du nouveau modèle économique de la télévision publique ».

Après l’annonce le 8 janvier par Nicolas Sarkozy de la disparition de la publicité sur l’audiovisuel public, l’Elysée qui n’a pas oublié la radio au moment des amputations de budgets, doit s’en souvenir, à l’euro près, au moment des compensations.


La radio risque de perdre 45 millions d’euros. Sans compensation intégrale et pérenne, 45 millions d’euros correspondent à la disparition de la rédaction de France Info, de 10 radios locales ou des orchestres et du chœur de Radio France.

La radio doit garder son périmètre et ses différences, très nettes, avec l’offre des radios privées.
Demain, l’Intersyndicale de Radio France doit être reçue.


18 Février 2008
Lu 4646 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv