Hees : troublante intrusion



Hees : troublante intrusion
Evènement inédit, ce matin, dans le 7-10 de France Inter.

Un invité, Edwy Plenel, estimait que la nomination directe des PDG de l'audiovisuel pouvait poser un problème. Jean-Luc Hees a déboulé en studio pour assurer lui-même son droit de réponse.

Le SNJ tient à apporter un triple commentaire :

1) Cette prise directe de l'antenne est de même nature que la nomination directe. Elle ne s'encombre pas de nuances. Elle bouscule les distances et les règles. Elle dit : « J'ai le pouvoir donc je fais ce que je veux ». C'est une grande nouveauté. Une nouveauté troublante.

2) Cette nouveauté n'est pas anecdotique. Elle crée un précédent. Ce précédent créera mécaniquement un climat d'inquiétude, qui poussera à l'autocensure. Pour éviter les incidents, la tentation sera grande de ne plus inviter ceux qui diront quelques chose de contrariant sur notre PDG, et sur celui qui l'a nommé.

3) Que cela plaise ou déplaise à Jean-Luc Hees, et avec tout le respect que nous continuons de lui porter, la question du mode de désignation du PDG de Radio France est bel et bien un problème énorme, ce problème pèse et pèsera sur ses épaules, qu'il le veuille ou non, et ce n'est pas en déboulant sur les antennes qu'il s'en déchargera. Sa seule alternative c'est de couper le cordon ombilical avec celui qui l'a fait roi, en résistant, y compris à lui-même.



15 Mai 2009
Lu 4626 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv