Partager ce site







SNJ Radio France : RT @TChuzeciudad: Colloque @Senat : «Comment réenchanter l’audiovisuel public à l’heure du numérique». En toute détente, le sénateur @jplel…
SNJ Radio France : Christophe Lurie nous a quitté @radiofrance https://t.co/HIFki5R6BO https://t.co/VniGM3gXXB
SNJ Radio France : La rédaction de @fbleucotentin vient de recruter https://t.co/EKy6A9JebS https://t.co/HpB6iAxv5j

"Hees et Pfimlin devront remettre leurs mandants en lice" (P. Bloche)



© Mathieu Delmestre Solfé Communications
© Mathieu Delmestre Solfé Communications
On avait cru comprendre qu’une loi sur l’audiovisuel allait être soumise au Parlement à l’automne et qu’elle allait poser des principes, notamment concernant le mode de désignation des PDG des sociétés de l’Audiovisuel public, sans remettre en cause les mandants en cours.
 
On lit autre chose dans l’interview de Patrick Bloche publiée mardi par L’Express. Selon le président PS de la Commission des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale si une loi est votée, elle doit s’appliquer immédiatement aux mandants en cours : ceux des PDG de Radio France et de France Télévision.  « Une loi, dès qu'elle est votée et promulguée, doit s'appliquer : Rémy Pflimlin et Jean-Luc Hees devront donc interrompre leurs mandats et les remettre en lice devant le CSA, afin de défendre leurs bilans et postuler à un autre bail, à la tête de leur entreprise, s'ils le souhaitent. »
 
S’agit-il là d’une manifestation d’indépendance parlementaire ou est-ce une annonce ou un ballon d'essai gouvernemental ?

Une clarification d’Aurélie Filippetti est souhaitable et souhaitée.

Patrick Bloche, interviewé ce matin sur France Inter



29 Août 2012
Lu 1168 fois




L'actu par Chaîne | Audiovisuel public | Pages Pratiques | S N J | Et aussi | Les accords | Qui sommes nous | Nous joindre | Adhérer