Partager ce site







SNJ Radio France : Comme le dit @LaurenceBloch à @libe "Pour l’information, les auditeurs font confiance à France Inter." Sera-ce enc… https://t.co/Re5oHoNxjd
SNJ Radio France : 😂🤣🤩 cc @SNJ_national @CGT_RadioFrance https://t.co/T65yIASF8H
SNJ Radio France : Communiqué intersyndical @radiofrance #Gallet https://t.co/av93sERe8y
SNJ Radio France : Photos, droits d'auteur, ce qui change en 2018 : c'est désormais la SCAM qui gère nos droits d'auteur dont les phot… https://t.co/O9Ed8kVth7

France Inter, Radio Red Chef



France Inter, Radio Red Chef
France Inter c’était jusqu’ici 103 journalistes dont 30 rédacteurs en chef et un seul rédacteur reporter !

Le SNJ a alerté depuis longtemps la DRH et la direction de France Inter : la structure d’emploi de cette chaîne et la pyramide des âges, rendent impossible le simple remplacement d’un présentateur des flashes de nuit.
Les jokers sont plus qu’épuisés. La prochaine ouverture du nouveau site d’Inter est annoncée à moyens constants...

La réponse de la DRH à cette situation, a été de supprimer un poste supplémentaire à la dernière rentrée.

La réponse de Philippe Val en ce début d’année a été de réussir enfin à obtenir de la DRH une embauche. Mais plutôt que de renouveler les forces de ceux qui effectuent tous les remplacements. Plutôt que d’embaucher un jeune reporter, Philippe Val a choisi de recruter le 31ème rédacteur en chef de France Inter.

Et pour ce 31ème rédacteur en chef on a bâti un poste absolument sur mesure : un rédacteur en chef de la matinale qui arrivera à 6h du matin ! Une première dans le monde de la radio quand on sait que la conférence de rédaction se déroule à 4h. Un 31ème rédacteur en chef qui ne se substituera à aucun poste existant, mais s’ajoutera. Il parait que France Inter en avait un grand besoin...

Nous n’avons rien contre Renaud Dély. C’est un très bon journaliste de presse écrite auquel France Inter confie le poste qui nécessite la connaissance la plus pointue des mécanismes radios, de « l'huile radiophonique ». Ce choix signifie également qu’aucun des 700 journalistes que compte Radio France n’a été jugé capable de tenir ce rôle...

Nous ne doutons pas que très rapidement après son arrivée, dés que Renaud Dély aura pris conscience de la situation dans laquelle se trouve la rédaction, lui même regrettera sûrement le manque insupportable de recrutement de jeunes confrères.

D’ailleurs, le salaire auquel peut prétendre celui qui était directeur adjoint de la rédaction de Marianne aurait permis d’embaucher combien de rédacteurs reporters radio ?


22 Février 2010
Lu 4401 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv