Partager ce site







SNJ Radio France : RT @SNJ_national: Résolution finale du congrès du centenaire du SNJ #SNJcongres2018 https://t.co/DAK5Tuv8gQ https://t.co/9sjAxJopd2
SNJ Radio France : RT @SNJ_national: L’éthique journalistique est avant tout l’affaire des journalistes et des rédactions, et doit le rester. #SNJcongres2018
SNJ Radio France : RT @SNJ_national: Le SNJ s’inquiète d’une réforme de l’audiovisuel public aux forceps, sans ambition pour l’information de service public e…
SNJ Radio France : RT @SNJ_national: Le SNJ rappelle qu’il s’est déjà prononcé pour la création d’une instance d’auto-régulation de la profession, compétente…

France Info, elle est où l'info ?



France Info, elle est où l'info ?
Mercredi 30 octobre 2013 : les quatre otages d'Arlit arrivent à Paris, juste après 11h30.
France Info fait vivre l'événement jusqu'à... 13 heures.
Après : plus rien !
Les auditeurs auront droit à une demi-heure d'antenne avec Nana Mouskouri. Ils se demanderont sans doute s'ils ne se sont pas trompés de fréquence.
A 17h15, France Info consacrera une large place aux économies d'énergie.
A 17h45, le dossier d'actualité du soir sera dédié à Sotchi, à 100 jours des Jeux Olympiques d’hiver.
Il faudra attendre 18 heures pour avoir de nouveaux développements sur la libération des otages.
Du jamais vu !

Malheureusement, cet exemple est loin d’être isolé

Samedi 2 novembre au soir, les présentateurs se sont senti bien seuls après l'exécution des deux reporters de RFI.
 
Depuis la rentrée, l'actualité n'est plus la priorité de France Info à toute heure de la journée. Place à l'info en continu... sur courant alternatif.
Sans compter l'absence de projet fédérateur, l’empilement de talk show et d’invités magazine, la multiplication de voix à l'antenne qui sont autant de postes manquants pour renforcer le reportage de terrain.
 
Beaucoup de journalistes ne s'y retrouvent pas.
En face, la direction n'a pas l'intention de rectifier le tir. Consciente de certains manquements, elle n'apporte aucune réponse.
 
Cette situation est inacceptable. Combien faudra-t-il de spéciales ratées ou d'invités multi diffusés avant que la direction ne réagisse ?
Nous ne pouvons pas rester les bras croisés.   
 
Cette radio vaut mieux que ça. Nos auditeurs valent mieux que ça.
 
Il faut que France Info mérite à nouveau son nom.


8 Novembre 2013
Lu 800 fois


Tags : France Info



Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv