Partager ce site







SNJ Radio France : .@mathieu_gallet le pdg de @radiofrance a réuni ses directeurs autour de lui pour s’adresser aux salariés au studio… https://t.co/FwKTt5k7TZ
SNJ Radio France : France Bleu Toulouse est devenue depuis mardi @BleuOccitanie : la radio locale avec le plus grand territoire à couv… https://t.co/xm63oCpfAQ
SNJ Radio France : #EntendualaRedac : il mettra une Harley sur le cercueil de Johnny ? https://t.co/4JFrHy3TML
SNJ Radio France : Fiers d'être au service du Public, quoi qu'"ils" puissent dire de l'audiovisuel public... https://t.co/ea3az4thex https://t.co/tXQWrnvFa2

Enorme mobilisation à France Bleu

Et maintenant tout commence



Enorme mobilisation à France Bleu
La grève dans les locales de France Bleu est très massivement suivie.
100% des journalistes au tableau de service dans plus de la moitié des rédactions et une grève entre 50% et 80% des journalistes titulaires dans 15 stations.

Les chiffres sont impressionnants. Des antennes perturbées partout. Une majorité de matinales blanche et la mobilisation de la tête de réseau ont permis une grève visible partout en France

La Direction, prenons les paris, va raboter les statistiques. Elle est plaisante la Direction ! Quand il s’agit de ponctionner les budgets, elle passe de 1 euro à 1,4 euros, mais quand on parle de mobilisation elle fait toujours l’opération inverse.

Pour en avoir le cœur net, station par station (vous pourrez ainsi vérifier où se trouve la vérité) cliquez sur le lien suivant la mobilisation station par station

Cela dit, au delà de ce succès spectaculaire, que va-t-il maintenant se passer ?

Tout commence en fait. Nous sommes sans doute entrés dans une longue résistance.
Nous n’attendrons pas jusqu’au mois de novembre pour connaitre enfin les chiffres de la direction. Nous exigeons des chiffres clairs pour les budgets de piges et de CDD, station par station, des chiffres pour 2006, 2007, et 2008, intégrant les quinze titularisations encore programmées par l’accord du 3 juin 2005.

Si la Direction ne bouge pas, ou joue le calendrier comme elle le fait depuis deux ans et demi, nous prendrons ensemble des mesures. Lesquelles ? Puisque la Direction aime la comptabilité, nous compterons avec elle.
Exemple : Les locales fournissent aux stations nationales environ trente pour cent de leurs reportages. Cela peut cesser d’un jour à l’autre.
Exemple : Les locales ne tourneraient pas sans les astreintes et les permanences, qui devraient être rémunérées et considérées comme un service (arrêt de la cour de cassation). Nous compterons les astreintes.
La palette est immense.

Vous avez fait l’essentiel, en démontrant, par votre grève, l’ampleur de la crise dans les locales.

Si le message a vibré dans les sonotones de la Direction et de la Présidence, nous engagerons positivement les nécessaires négociations. S’il n’a pas été perçu nous deviendrons comptables pour deux, en travaillant selon les termes stricts de nos contrats, pour une seule radio à la fois, huit heures par jour (ou récupérations), astreintes payées ou pas assurées, utilisation du seul matériel de nos radios, etc.
Nous vous tiendrons informés.

RESTEZ MOBILISES


26 Septembre 2006
Lu 3671 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv