Partager ce site







SNJ Radio France : #EntendualaRedac : il mettra une Harley sur le cercueil de Johnny ? https://t.co/4JFrHy3TML
SNJ Radio France : Fiers d'être au service du Public, quoi qu'"ils" puissent dire de l'audiovisuel public... https://t.co/ea3az4thex https://t.co/tXQWrnvFa2
SNJ Radio France : RT @valeria_e: Quand tu lis un papier qui te traite de « gras ». Un papier qui milite pour des licenciements de journalistes. #Figaro Ce b…
SNJ Radio France : @Frederic_Neveu @franceinfo @mathieu_gallet Etes-vous sur de vos informations ? Avez-vous entendu les brèves dans l… https://t.co/uRQcdwEg4v

Dernier avertissement ... Avant rentrée explosive



Dernier avertissement ... Avant rentrée explosive
On nous annonce des budgets pige et CDD en baisse de -10 à -25% pour 2006 et 2007.

Ces consignes verbales n'ont rien à voir avec l'accord du 3 juin 2005. Soyons clairs : l'accord prévoyait la réduction de la précarité par l'embauche, en échange, évidemment, d'une modération des budgets pige et CDD des radios concernées.

La direction ne peut pas aujourd'hui demander à l'ensemble des radios de faire des coupes sombres dans leur budget. Les stations qui n'ont pas obtenu de poste ne doivent pas rendre de budget. C'est contraire à l'accord passé avec les syndicats et c'est matériellement impossible.

Que les rédactions qui ont intégré un CDD réduisent leur recours à la précarité : c'est une évidence. Que l'on demande aux rédacteurs en chef de mieux étaler les congés ou de ne plus abuser de la pige le week-end (la pratique n'est pas majoritaire et couvrir le sport nécessite de la pige), pourquoi pas. Mais la réduction de la précarité doit se faire à objectif constant et sans injustices. Toute économie supplémentaire n'a rien à voir avec l'accord de réduction de la précarité et doit être combattue.

Autre discours entendu ces jours-ci au sein des équipes rédactionnelles : l'augmentation de la pige de 5% se fait à budget constant et oblige à une baisse de 5% du volume de pige pour chaque rédaction. Nous ne laisserons pas dire cela. La direction s'est engagée à prendre en compte l'augmentation du barème dans l'établissement des budgets.

Oui, la création de 45 postes est programmée entre 2006 et 2008. Cela correspond tout au plus à 20% du recours à la précarité à Radio France. Et la réduction des budgets doit se faire à l'endroit où un poste est créé. La direction n'a pas à se venger de cet accord en sabrant les budgets et en réduisant la couverture rédactionnelle de nos équipes.

Face à un triple discours (Paris, les délégations régionales, et certains cadres de certaines radios), une mise au point est nécessaire. Alors que les rédactions préparent et peaufinent leurs grilles de rentrée, le SNJ demande à la direction de Radio France une clarification immédiate sur les crédits de piges et de CDD station par station. A défaut, le SNJ appellera à une action collective de l'ensemble des stations aux premiers jours de la rentrée.


28 Juin 2006
Lu 3854 fois


Tags : budgets, CDD, pigistes



Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv