Partager ce site







SNJ Radio France : RT @presidentftv: Quelle belle nouvelle idée !! L’#ORTF c’est le nouveau monde !! Regrouper mais pour faire quoi ? On verra après ...@SNJ_F…
SNJ Radio France : RT @SNJ_national: Les journalistes bannis de l'Elysée ! Le SNJ tient à exprimer sa stupéfaction face à la décision unilatérale et... https…
SNJ Radio France : En CE Paris @laurentguimier et @jmfour présentent la fusion des services étrangers de toutes les chaînes, ce qui me… https://t.co/pYfVpqI6XI
SNJ Radio France : #Saragosse Le @SnjFmm comme le @snj_rf "demande au gouvernement de suspendre les négociations en cours sur l’audio… https://t.co/yxj4l7LCJY

Convention Collective : que veut la Direction ?



Convention Collective : que veut la Direction ?
Les organisations syndicales ont assisté à une triste farce aujourd’hui.
Alors que les négociations étaient suspendues pour permettre la tenue du CCE extraordinaire consacré au projet du nouvel accord collectif, la DRH a organisé une parodie de présentation du texte, demandant aux élus de se prononcer sur un document vieux de quinze jours, alors que la négociation est toujours en cours et que le texte a beaucoup évolué…

La direction a refusé un deuxième CCE et a également refusé catégoriquement de reporter la date de signature fixée au 8 février.
Pourtant, au même moment à France Télévisions, Patrice Papet notre ancien DRH proposait aux organisations syndicales de reconduire l’avenant pour six mois…

Face à ce nouveau blocage, les élus ont prévenu la direction qu’un délit d’entrave serait constaté en cas de passage en force.

La négociation reprend demain pour se terminer lundi soir au plus tard, selon la direction.
Des écueils majeurs demeurent, incontournables pour le SNJ :

- nous n’admettrons pas un manque à gagner aussi important sur nos carrières ;
- nous n’accepterons jamais de ne plus pouvoir défendre la carrière des journalistes ;
- nous n’imaginons pas que la direction continue de refuser la transparence sur nos carrières ou concernant les « conseils de discipline ».

La direction doit prendre conscience de la détermination des organisations syndicales et amender son texte. Faute de quoi, elle portera l’entière responsabilité de l’échec de cette négociation.


3 Février 2011
Lu 1061 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv