Partager ce site







SNJ Radio France : RT @AFParchives: Le 1 er Août 1991, la RATP supprime la première classe dans le métro parisien, les wagons rouges. Ici le métro aérien en 1…
SNJ Radio France : À @radiofrance par contre, c'est 0% d'augmentation générale pour la 6e année consécutive. #MERCI @SibyleVeil https://t.co/PakLyitPq3
SNJ Radio France : RT @TChuzeciudad: Colloque @Senat : «Comment réenchanter l’audiovisuel public à l’heure du numérique». En toute détente, le sénateur @jplel…

Comment couper les ailes de l’audiovisuel public



À quoi peut servir un engagement de l’Etat ?
 
Le COM, le Contrat d’objectifs et de moyens en est un. Il engage en principe l’Etat qui finance et décide des priorités et l’entreprise signataire qui doit les respecter.
 
Le gouvernement s’apprête pourtant à le balayer, si l’on en croit le papier du Monde qui annonce que le gouvernement demande "d’importantes économies supplémentaires" à l’audiovisuel public "de l’ordre de 80 millions d’euros". "Soit autour de 50 millions d’euros pour France Télévisions, 20 millions environ pour Radio France, 5 millions pour Arte et quelques millions d’euros pour France Médias Monde".
 
Pour mémoire les budgets de France TV et de Radio France sont respectivement de 2,6 milliards et 625 millions d'euros. 

Le COM imposait à Radio France de supprimer 270 équivalents temps plein ( ETP ) d’ici 2018, ce qui est en train d’être fait.
 
Pour respecter la "stabilisation de la masse salariale sur la durée du COM" qui nous était également démandée, nous en sommes à la quatrième année consécutive sans augmentation générale. Les augmentations individuelles ont été réduites de 25% en trois ans. En 2016, la moyenne pour un journaliste de Radio France était une promotion individuelle tous les 7 ans. Cette année, les promus verront leur augmentation amputée de moitié.
 
Et il a fallu contribuer financièrement et en postes au projet "France Info TV". Poursuivre le numérique. La nouvelle locale de Lyon est en préparation.
 
Ces efforts, pas plus que nos succès, ne semblent avoir de valeur pour le gouvernement qui sait qu’en imposant à Radio France une telle purge, il coupe durablement les ailes à nos radios. 20 millions de moins c’est ingérable. Nous le savons tous. 
 
L’Etat a-t-il simplement une parole ?
 


12 Septembre 2017
Lu 5455 fois




Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv