Partager ce site







SNJ Radio France : #EntendualaRedac : il mettra une Harley sur le cercueil de Johnny ? https://t.co/4JFrHy3TML
SNJ Radio France : Fiers d'être au service du Public, quoi qu'"ils" puissent dire de l'audiovisuel public... https://t.co/ea3az4thex https://t.co/tXQWrnvFa2
SNJ Radio France : RT @valeria_e: Quand tu lis un papier qui te traite de « gras ». Un papier qui milite pour des licenciements de journalistes. #Figaro Ce b…
SNJ Radio France : @Frederic_Neveu @franceinfo @mathieu_gallet Etes-vous sur de vos informations ? Avez-vous entendu les brèves dans l… https://t.co/uRQcdwEg4v

Bienvenue à France Bleu BDF (comme bout de ficelles)



Dans les locaux de la dernière née du groupe Radio France, c'est "qui va à la chasse, perd sa place".

Six semaines après le lancement de France Bleu Ile-de-France, trois des cinq reporters en résidence, censés "prendre le pouls des Franciliens", sont eux-mêmes victimes d'hypertension car ils n'ont toujours pas de bureaux. Ils travaillent donc, soit chez eux dans leur salon, soit à la rédaction à Paris.

Rédaction qui ne dispose à l'heure actuelle que de 6 postes d'ordinateurs pour 15 journalistes. Comme au supermarché, il faut donc prendre un ticket et attendre patiemment qu'une place se libère pour travailler.
C'est d'autant plus dommage que trois nouveaux postes attendent juste d'être branchés depuis 10 jours.

On passe sur les casques déglingués, les téléphones portables invisibles (deux pour sept titulaires parisiens) et les ordinateurs aussi puissants que la vieille console Atari au fond de votre placard...

Difficile d'être réactif sur l'actualité dans ces conditions. Pour l'instant, pas de répercussion à l'antenne car chacun prend sur soi. Mais jusqu'à quand ?

"Votre région a enfin sa radio", dit le slogan matraqué à longueur d'émissions. Vos journalistes, eux, espèrent avoir enfin leurs bureaux.


25 Avril 2006
Lu 4409 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv