Partager ce site







SNJ Radio France : #EntendualaRedac : il mettra une Harley sur le cercueil de Johnny ? https://t.co/4JFrHy3TML
SNJ Radio France : Fiers d'être au service du Public, quoi qu'"ils" puissent dire de l'audiovisuel public... https://t.co/ea3az4thex https://t.co/tXQWrnvFa2
SNJ Radio France : RT @valeria_e: Quand tu lis un papier qui te traite de « gras ». Un papier qui milite pour des licenciements de journalistes. #Figaro Ce b…
SNJ Radio France : @Frederic_Neveu @franceinfo @mathieu_gallet Etes-vous sur de vos informations ? Avez-vous entendu les brèves dans l… https://t.co/uRQcdwEg4v

Anne, Claude, entendez-vous?



Anne, Claude, entendez-vous?
Finalement Anne Brucy et Claude Bruillot qui n’avaient pas cinq minutes le 4 juin ont trouvé 1h20 le 8 pour écouter les inquiétudes des adhérents du SNJ. Et les entendre ?
 
Sur l’info du soir à la rentrée, le cinq minutes à 17h et 18h est une « préconisation ». Anne Brucy : « On est passé de radios locales où chacune faisait ce qu’elle voulait à la cohérence, avec des axes tout de même souples pour que les différences puissent s’exprimer dans cette cohérence. » Tout le monde ne fait pas la même interprétation de ce genre de phrase. A la question fermée : un red chef qui prévoit dans sa grille plus de 5 min à 17h et 18h se fera-t-il taper sur les doigts ? Pas de réponse, même en insistant lourdement. Après le 16h30-19h l’an passé, c’est à nouveau la matinale qui a le vent en poupe, cf Claude Bruillot : « quelle que soit l’équipe, ou l’info de la région, la priorité est à la matinale et tout le monde est d’accord avec ça. Une réflexion est en cours ». 
 
Le SNJ a alerté sur les reportages délaissés au profit des KB ou d’interview en direct dans le journal. Évidemment çà prend moins de temps qu’un reportage. Justement, selon Anne Brucy : « On dispose de plusieurs traitements, il n’y a pas que les journaux, il y a aussi l’invité, interactivité, etc… » et  « la vocation du forum, c’est de créer une actualité par les apports des uns des autres. Les témoignages des auditeurs sont des éléments d’information comme les micro-trottoirs. » Évidemment non ! Ecouter l’avis des auditeurs n’est pas un mode de traitement journalistique !
Là encore, le forum est une « préconisation » pas une obligation. Pourtant dans la majorité des locales, alors qu'il ne répond pas aux exigences du travail journalistique et qu'il ne fonctionne pas (pas ou trop peu d'auditeurs), il est maintenu.  On ne sait toujours pas si ce forum est un rendez-vous d’information, qui demande du temps de préparation, ou un quart d’heure destiné à faire appeler les auditeurs.
 
Le multimédia : le site de France Bleu, c’était pour la rentrée, c’est maintenant pour… « le second semestre 2012 », ce qui peut nous conduite au 31 décembre. « Ce n’est pas parce qu’ils (les 7 journalistes multimédias en cours de recrutement) seront là que ce sera l’embellie. » Claude Bruillot dit que le matériel est un préambule incontournable.  On attend de voir !
Mais surtout, nous n'avons aucune réponse sur les formations et sur l’impact des nouveaux médias sur la production radio. Claude Bruillot : « si on arrive à faire un reportage en deux modes, par jour et par locale, on aura progressé ».  Jusqu’ici on nous avait parlé que de brèves…
 
Comme prévu, dialogue de sourd sur les redéploiements : les postes ferment de façon aléatoire, en fonction des départs à la retraite, des mutations. Question du SNJ : ——comment pouvez-vous augmenter la charge de travail avec les nouveaux médias et continuer d’enlever des postes à des locales ?— Réponse : le COM et le rééquilibrage des effectifs des Locales (voulu par Anne Brucy). Claude Bruillot : « Enlever un journaliste n’oblige pas à réviser les objectifs ». Les rédactions concernées apprécieront.



12 Juin 2012
Lu 1333 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv