Partager ce site







SNJ Radio France : #EntendualaRedac : il mettra une Harley sur le cercueil de Johnny ? https://t.co/4JFrHy3TML
SNJ Radio France : Fiers d'être au service du Public, quoi qu'"ils" puissent dire de l'audiovisuel public... https://t.co/ea3az4thex https://t.co/tXQWrnvFa2
SNJ Radio France : RT @valeria_e: Quand tu lis un papier qui te traite de « gras ». Un papier qui milite pour des licenciements de journalistes. #Figaro Ce b…
SNJ Radio France : @Frederic_Neveu @franceinfo @mathieu_gallet Etes-vous sur de vos informations ? Avez-vous entendu les brèves dans l… https://t.co/uRQcdwEg4v

Affaires Woerth/Bettencourt/Le Monde : une affaire d'Etat contre les journalistes


communique du SNJ Central


Affaires Woerth/Bettencourt/Le Monde : une affaire d'Etat contre les journalistes
Pour la 2ème fois en quelques semaines, la loi du 4 janvier 2010, portant protection des sources des journalistes a été violée, et par ceux-là mêmes qui ont pour mission de la faire respecter.

Les "fadettes" de deux journalistes du Monde, leurs factures téléphoniques détaillées, ont été examinées par des enquêteurs afin d'identifier leurs sources, ce qui tombe désormais sous le coup de la loi française !

Ces agissements voulaient, semble-t-il, faire suite à une plainte déposée par l'avocat de Liliane Bettencourt après la parution d'un article dans le Monde du 2 septembre informant sur la perquisition effectuée par la juge Prévost-Desprez au domicile de sa cliente.

Les policiers ont-ils procédé "à la seule initiative du procureur" Courroye comme l'écrit le Monde dans son édition datée du 23 octobre ?
Si c'est le cas, c'est bien d'une affaire d'Etat qu'il s'agit désormais puisque ce procureur a une hiérarchie.

Cette affaire Woerth-Bettencourt épouvante-t-elle à ce point l'exécutif qu'il en arrive à de telles extrémités?

Le Syndicat National des Journalistes (SNJ) première organisation de la profession, demande audience à la Garde des Sceaux pour élucider cette affaire.

Personne ne peut faire croire aujourd'hui aux citoyens de notre pays que de tels délits vont pouvoir rester impunis.

Le SNJ, principal artisan de cette loi qui doit protéger les sources des journalistes pour permettre une information de qualité dans tout pays démocratique, tient à assurer Gérard Davet et Jacques Follorou de toute sa solidarité active. Le SNJ, qui s'est déjà porté en justice aux côtés du Monde dans sa plainte contre X déposée après la première violation de la loi révélée le 13 septembre dernier, entend faire de même aujourd'hui.

Le SNJ appelle tous ses consœurs et confrères à protester contre cette attaque grave contre leur liberté d'informer par l'envoi de mails


25 Octobre 2010
Lu 2068 fois





L'actu par Chaîne | Audiovisuel public | Pages Pratiques | S N J | Et aussi | Les accords | Qui sommes nous | Nous joindre | Adhérer | Espace adhérents