5/5 à France Info : la tentation permanente



Désormais, les présentateurs de la nuit sur France Info ne seront plus des présentateurs comme les autres.

La rédaction l'a appris sur les tableaux de service du mois de février. Parmi les nouveautés envisagées (et déjà affichées) : le passage au 5/2, un mois sur deux pour le premier, pendant que le second sera en 4/3 ce même mois. Et vice versa le mois suivant. Le tableau de service ajoute à cela une petite dose de reportage en journée, histoire de corser un peu la chose, et de jongler un peu plus avec les horaires. Et pour le mois en 4/3, dernier petit supplice chinois, deux jours seront en journée ou en soirée, et les deux autres la nuit. Idéal pour tenter de s'endormir entre deux tranches.

Evidemment, ce nouveau rythme est « proposé » à deux journalistes qui vont être embauchés sur ces postes. Difficile de se plaindre quand on a devant soi (enfin) la promesse d'un CDI

Nous ne pouvons laisser passer cela. A notre demande, la Direction qui a reçu une délégation du SNJ, a fourni quelques explications :

  • plus question de travailler également en reportage. « C'était une erreur, ca n'aurait pas du être affiché». Dont acte ;
  • la garantie que pour le présentateur en 4/3, ses 4 jours de travail seront bien consécutifs. Et pas un lundi en journée, un mercredi soir, puis les nuits du week-end. Merci pour lui, mais non.
  • « Rien n’est encore figé ». D’autres plannings sont à l’étude.
Car l'essentiel n'est pas réglé. Travailler de 21 heures à 6 heures du matin, du lundi au vendredi, un mois sur deux, pour un poste dont tout le monde sait qu'il est sans doute l'un des plus épuisants, c'est définitivement non. Imaginez plutôt : arrivée à 21 heures. Journal à 0h30 puis tranche complète jusqu' 1h, Journal de 1h dans la foulée, puis 7 journaux de 7 minutes (sans bob) de 1h30 à 4h30 compris. Et cerise sur le gâteau, le début de la matinale avec le journal de 5h et la tranche 5h à 5h30. Tout cela donc, du lundi au vendredi. Et pendant un mois.

La DRH veut réformer l'organisation du temps de travail des présentateurs de France Info, c’est même sa marotte, et elle fait deux exemples. Deux présentateurs d'une nouvelle catégorie, ni en 5/2 ou 4/3 comme les fils rouge, ni en 5/5 comme les autres présentateurs. Des présentateurs du 3eme type, à qui la DRH va demander de sacrifier toute vie non professionnelle, 6 mois par an, pour tenter d'ouvrir une brèche. Nos deux confrères ne méritent pas cela.

Le SNJ demande l'organisation, dans les meilleurs délais, d'une réunion avec l'ensemble des présentateurs de France Info. Si une réforme devait intervenir, elle devrait être transparente et surtout définie avec les intéressés. Pas affichée sur un tableau de service, ou imposée aux nouveaux arrivants, sans qu'aucune concertation n'ait été entamée.

Il ne peut y avoir de négociation au cas par cas, au fil d'un entretien d'embauche dans le bureau d'Antoine de Galzain. Ou dans celui du directeur de France Info.

En attendant, les tableaux de service de février doivent être immédiatement corrigés, et les présentateurs de la nuit à nouveau en 5/5, puisque « rien n’est figé ».

Tout se décidera collectivement, ou rien ne se fera.


17 Janvier 2008
Lu 4562 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv