1ère réunion Convention Collectives



Alors que des recours ont été intentés contre la dissolution de l’AESPA et la renégociation des Conventions collectives, Patrice Papet a convoqué une 1ère réunion de négociation le 24 juin, comme si de rien n’était.

Pour le DRH il s’agissait de la première d’une série de réunions destinées à élaborer un « Contrat collectif pour Radio France ».

Il faut « définir la méthode et les thèmes d'une négociation qui doit aboutir dans un délai de 15 mois à compter du 9 avril 2009. Si ce délai s'avère insuffisant, notamment en raison des élections à venir et de probables changements d'acteurs, on apportera quelque souplesse » dit Patrice Papet.

« Nous voulons faire un seul grand accord collectif pour l'ensemble des personnels de Radio France en harmonisant les statuts chaque fois que c'est possible » annonce le DRH.

En deux mots : la direction a décidé de rayer de la carte l’avenant des journalistes et tout ce qu’il contient, notamment concernant la déontologie de notre métier.

Les organisations syndicales ont répondu à Patrice Papet qu’il est anormal d'engager des négociations alors que les syndicats contestent en justice la dissolution de l'AESPA, et que l'affaire n'est pas jugée sur le fond. Anormal aussi d'engager une négociation aussi importante avant la tenue d'élections qui risquent de bouleverser complètement le paysage syndical (et alors que Patrice Papet, lui-même, a estimé dans son préambule que « le changement d'interlocuteurs est toujours très préjudiciable à l'avancée d'une négociation de cette ampleur »).

Après cette déclaration le SNJ, la CGT, le SNJ-FO, la CFTC et la CGC ont quitté la salle.


29 Juin 2009
Lu 1336 fois





L'actu par Chaîne | Audiovisuel public | Pages Pratiques | S N J | Et aussi | Les accords | Qui sommes nous | Nous joindre | Adhérer