Partager ce site







SNJ Radio France : .@mathieu_gallet le pdg de @radiofrance a réuni ses directeurs autour de lui pour s’adresser aux salariés au studio… https://t.co/FwKTt5k7TZ
SNJ Radio France : France Bleu Toulouse est devenue depuis mardi @BleuOccitanie : la radio locale avec le plus grand territoire à couv… https://t.co/xm63oCpfAQ
SNJ Radio France : #EntendualaRedac : il mettra une Harley sur le cercueil de Johnny ? https://t.co/4JFrHy3TML
SNJ Radio France : Fiers d'être au service du Public, quoi qu'"ils" puissent dire de l'audiovisuel public... https://t.co/ea3az4thex https://t.co/tXQWrnvFa2

​Multimédia : comment appliquer l'accord



L’accord multimédia vous en avez certainement entendu parler puisque la négociation marathon a duré plusieurs années (elle ne concerne pas les seuls journalistes). Elle s’est enfin terminée par une signature en juillet dernier pour la première partie du texte, et aujourd’hui pour la seconde.
 
Les deux principes fondateurs de cet accord sont :
 
A. contribuer au web fait partie de notre métier, donc cela doit être effectué dans le temps de travail et pas au-delà ;
B. Radio France prend sérieusement en compte ce nouveau volet d'activités, avec des formations cohérentes (et préalables) et un modèle économique qui exclut la gratuité et le vol de notre travail.
 
La signature tardive de certains syndicats a été utilisée par la direction pour ne pas présenter en début de grille, comme il était prévu, le « plan de charge », c’est-à-dire des directives qui permettront à chaque station, à chaque rédaction de s’organiser pour faire du web sans allonger le temps de travail. Il en est allé de même pour le plan de formation.
 
Avant ces présentations, on ne peut vous obliger à « contribuer ». Par ailleurs, vous pouvez exiger dès aujourd’hui une formation avant toute contribution. C’est l’esprit de l’accord qui entrera donc en œuvre progressivement.
 
Par ailleurs, chaque rédaction doit discuter de ses priorités pour le web au quotidien, en conférence de rédaction. Inutile de mettre en ligne un article par sujet radio, certains ne s’y prêtent pas et l’accumulation est souvent plus un problème qu’une solution. Il faudra faire des choix pour faire rentrer le web dans une journée de travail normale.
 
Un autre grand changement concernera les photos d'actualité. Dans l'accord, Radio France reconnait enfin qu’elles ne peuvent pas être cédées à un tiers gracieusement. La Maison a donc lancé un appel d’offre pour qu’une agence professionnelle puisse commercialiser nos clichés. Les bénéfices seront partagés entre Radio France et les auteurs. 
 
Enfin, c’est désormais la SCAM qui gérera nos droits d’auteur. L’accord avec la Société civile des auteurs multimédia a été signé ce vendredi à 15h.
 
Vous avez ici le texte de l’accord sur la transition numérique. Mais surtout, en cliquant sur ce lien vous avez accès à une version commentée et claire des principaux points de l’accord.
 



22 Septembre 2017
Lu 969 fois




Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv