Partager ce site







SNJ Radio France : Le nouveau barème des piges "étranger" de @radiofrance depuis le 1er septembre https://t.co/2Ki8e9f3P1 https://t.co/nUd431iqwV
SNJ Radio France : Le nouveau barème des piges "France" de @radiofrance depuis le 1er septembre https://t.co/YIcp7pNyln https://t.co/tRI6BW0juA
SNJ Radio France : Pourquoi les pigistes correspondants à l’étranger n’ont pas d’autre choix que la grève https://t.co/8zIAHlOYCk
SNJ Radio France : RT @SpartacusRadio: « Correspondants à l’étranger, nous ne pouvons pas travailler sans filet » La tribune de Spartacus, demain, dans @libe…

​France Bleu - France 3, pour faire quoi et comment ?



C'est le "grand projet" de la direction de Radio France : les "expériences  éditoriales entre France Bleu et France 3". Pourtant, de ce grand projet, les salariés ne savent absolument rien. En tout cas rien que la direction aurait transmis officiellement.
 
Pour avoir quelques informations, il fallait lire le Figaro de lundi. On y apprend, de la bouche de Guy Lagache, le nouveau numéro deux de Radio France, que "Nous allons expérimenter deux matinales communes à Toulouse et Nice. Ensuite, nous allons créer une émission politique commune en Franche-Comté. Et pourquoi pas aussi réfléchir à une émission commune l'après-midi. L'idée est d'unir nos forces et d'inventer de nouvelles offres."
 
Vous aussi vous en étiez resté à une expérimentation de matinale à Paris et Aix-Marseille ? Les salariés de ces stations aussi. À leur retour de vacances, ils ont découvert qu'ils avaient bossé pour rien. Du côté de Toulouse et Nice, les équipes ont appris qu'elles allaient devoir faire de la télé dès la fin de l'automne.
 
Quand exactement ? Comment ? Avec quels moyens ? Ce sont quelques-unes des questions auxquelles ils n'ont aucune réponse. Alors que les débuts sont pour après-demain.

​Ces questions nous les posons donc officiellement à la direction

 
  • Alors qu'il est relativement simple de mettre en images une émission, comment filmer un journal radio ? France Info tente de le faire depuis un an et n'a toujours pas réussi*. France Bleu va faire ça comment ?
 
  • Quelles images France Bleu compte-t-elle utiliser pour illustrer les reportages ? Une photo fixe durant plus d'une minute ? Des images en mouvement ? Mais qui les prendra et dans quel temps de travail ? Qui les montera et les "enverra" ? À France Info, les éditeurs visuels sont en charge du montage et de la diffusion. Qui le fera pour Bleu ? Avec quelles images les sujets nationaux seront-ils illustrés ?
 
  • Devra-t-on renoncer aux invités par téléphone - notamment ceux qui habitent loin où en cas d'actu chaude - ou offrira-t-on aux "spectateurs" une photo durant six minutes ?
 
  • Qui aura la maîtrise de l'éditorial ? Si c'est Radio France, pourquoi a-t-on permis à France Télévisions de nous interdire de faire une rubrique télé durant la matinale – c'était le cas à Aix - ? Après ce sera quoi ?
 
  • Les locales concernées par la matinale télévisée auront-elles le droit de faire état de leurs partenariats dans le 7/9 ? Si la réponse est non, qui voudra encore signer avec des radios qui durant leur "prime time" n'ont pas le droit d'en faire état ?
 
  • Ces locales pourront-elles renvoyer vers des articles sur leur site ?
 
  • Que se passera-t-il si les journalistes de ces deux locales ne souhaitent pas être filmés ? Les obligera-t-on ou seront-ils mutés d'office ?
 
  • Comment expliquera-t-on à ces journalistes, qui n'ont pas eu d'augmentation générale depuis six ans et probablement aucune augmentation individuelle depuis aussi longtemps, qu'ils vont collaborer à l'antenne de France 3 dont les journalistes ont des salaires très nettement supérieurs aux leurs ?
   
Plutôt que de répondre à ces questions, France Bleu fait semblant de consulter ses salariés sur ses prochains projets numériques et sur des projets avec France 3. Nous vous en parlerons dans un prochain tract.
 
Combien de temps tout cela va-t-il pouvoir continuer ?
 
 
 
* Faute d'avoir réussi à produire un journal radio télévisé satisfaisant, depuis un an, France Info radio réalise à la demie, durant les heures creuses, un journal exclusivement télé pour le canal 27, pendant qu'un autre journaliste de la chaîne présente, lui, un journal radio.


13 Septembre 2018
Lu 200 fois




Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv