Partager ce site







SNJ Radio France : RT @valeria_e: Les personnels de l'audiovisuel prônent une réforme radicale du Sénat https://t.co/HigEGp5wII
SNJ Radio France : .@matthieu_gallet Rapprochement de France 3 et France Bleu, nous sommes "local", ils sont "régional", nous sommes très différents #cceRF
SNJ Radio France : .@matthieu_gallet France 3 et France Bleu, attention à ceux qui peuvent avoir des idées de big bang #cceRF
SNJ Radio France : Le pdg Radio France explique qu’un travail sur une opération précise avec France 3 est possible, mais pas au delà #cceRF

“Vu d'ici” ou vu de Paris ?



“Vu d'ici” ou vu de Paris ?
C’est le cadeau de la nouvelle direction de Bleu pour la grille de rentrée.

La Tête de Réseau assurera désormais la tranche 12h – 12h30.
Chaque locale n’aura plus le droit qu’à une édition de 6 minutes, après un sommaire national. La Tête de Réseau reprendra ensuite la main avec des invités.

Nous sommes censés nous réjouir. Pensez, nous pourrons aller déjeuner plus tôt...

Mais les auditeurs qui écoutent France Bleu parce que nous parlons d’une région, d’un pays, seront au régime…

Il n’y aura plus d’éditions spéciales en cas de tempête ou d’inondations.


Plus d’invités, plus de points trafic. Il n’y aura plus de journal rallongé à cause d’une grosse actualité dans sa région : un festival, une manifestation sociale importante.

L’info locale est à la diète ! Pire, c’est une tranche d’antenne locale qui va disparaitre. Ce qui au passage n’est pas sans conséquence pour les animateurs et les techniciens.

La direction voudrait conjurer le mauvais sort et la faible audience de la mi-journée. Si elle arrêtait de changer constamment de stratégie sur cette tranche il y aurait peut-être une chance...

Nous, en tous cas, nous n’avons pas oublié l’expérience « Patrick Sabatier ». Censé attirer la ménagère, le célèbre animateur de radio et de télé n’a jamais dépassé 1 point d’audience.

Et si la nouvelle direction pariait sur l’info locale ?


Si elle faisait confiance aux équipes de France Bleu qui ont l’expérience et le savoir faire et qui sont toujours prêtes à retrousser leurs manches pour améliorer leurs antennes ?

Et si France Bleu arrivait à se convaincre que la seule raison d’être du réseau c’est le « local » et arrêtait de délocaliser nos radios à Paris ?


29 Juin 2010
Lu 2103 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv