Partager ce site







SNJ Radio France : RT @Anne_Orenstein: On peut aussi relire ce papier sur Philippe Chaffanjon mort il y a 4 ans et pleurer sur France Bleu. https://t.co/Yl7Du…
SNJ Radio France : RT @achass: Ce soir les résultats #Presidentielle2017 ne seront malheureusement pas sur francebleu.fr. La raison c'est qu'il n'y a pas de b…
SNJ Radio France : Présidentielle : France Bleu/France 3, ce n'est pas un partenariat, c'est une... https://t.co/4yZp7urPJo https://t.co/SirBbTl1Gk
SNJ Radio France : Tristesse et pensées pour Roy-Co https://t.co/xkXG0LLcSv

Tract intersyndical : Stop ! Le 8h de France Inter n’est pas M6 Boutique

CGT - SJA-FO - SNJ - SUD



Tract intersyndical : Stop ! Le 8h de France Inter n’est pas M6 Boutique
Le 8h «nouvelle formule» lancé ce mardi 20 mars au matin fait basculer France Inter dans une zone très dangereuse : celle où la frontière entre l’information et le show n’existe plus, celle où la frontière entre journalisme et politique devient floue.
Sur la forme d’abord, le système du «buzzer» est ridicule et consternant. Il transforme un journal qui doit être une référence en termes de rigueur journalistique en un succédané de Questions pour un Champion ou de La Nouvelle Star. Le sanctuaire n’est plus.
Sur le fond ensuite, le principe retenu (4 interventions de l’invité politique sur les sujets de son choix, sans droit de suite des journalistes présents) est une négation de notre métier. Cela entérine un système où les journalistes abandonnent le navire, renoncent à leur propre métier.

Contrairement à ce que le directeur de la rédaction affirme, ce principe est d’ailleurs sans rapport avec le «Journal inattendu» de RTL.

A première vue, ce genre d’opération peut apparaître séduisant à certains.
Mais le clinquant de la devanture est anecdotique.
Le débat de fond est autrement plus important.
Accepter ce 8h nouvelle formule, c’est renoncer à notre métier, basculer dans l’ère du vide, celle des animateurs de la télé.

Nous demandons solennellement à la direction de France Inter de renoncer immédiatement à cette formule inacceptable.



20 Mars 2007
Lu 5134 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv