Partager ce site







SNJ Radio France : .@matthieu_gallet Rapprochement de France 3 et France Bleu, nous sommes "local", ils sont "régional", nous sommes très différents #cceRF
SNJ Radio France : .@matthieu_gallet France 3 et France Bleu, attention à ceux qui peuvent avoir des idées de big bang #cceRF
SNJ Radio France : Le pdg Radio France explique qu’un travail sur une opération précise avec France 3 est possible, mais pas au delà #cceRF
SNJ Radio France : Les rapprochements France 3 et France Bleu ? Les deux réseaux n’ont rien à voir répond @matthieu_gallet #cceRF cc @SNJ_FTV

Salaires : un hold-up de 1946 euros*



Salaires : un hold-up de 1946 euros*
Pendant dix ans le SNJ a sonné l’alarme, mais les Directions de Radio France ont fait la sourde oreille : elles ont bloqué nos salaires. L'inflation a grignoté le pouvoir d'achat, et la baisse a atteint un total de 20%, soit 400 euros sur un salaire de 2000. Il s’est produit mécaniquement ce qui devait arriver. Une énorme explosion sociale. La plus longue grève des journalistes, en 2004.

Et voilà qu’en 2009, pour la première fois, l’inflation a stagné. Et soudain la Direction n’a plus d’yeux que pour elle. Sous ce prétexte conjoncturel (car l’inflation repartira), elle propose une augmentation générale de 0,4% à partir du 1er mars, c’est à dire de 0,3% sur l’année 2009. Une moyenne de 6 euros bruts (pour un salaire de 2000 euros) en année pleine.

En dix ans l’inflation nous a mangé le cinquième de nos revenus. En 2009 la Direction compense la perte par une augmentation de 0,3% !
Et ce n’est pas tout. La farce est encore plus saumâtre.

Pour payer cette misère générale la DRH va piquer dans la caisse des paritaires. Ceux qui auront une promotion en 2009 ne toucheront pas de rappel depuis le 1er janvier, comme d’habitude, mais depuis le 1er juillet.
Résultat : celui qui touchait 2000 euros recevra 6 euros d’augmentation générale, mais les remboursera par une amputation de 1300 euros (13ème mois compris) sur sa promotion individuelle !
Un hold-up de 1946 euros, voilà le cadeau 2009 de Radio France à ce journaliste là !

Consciente de ce désastre, la DRH habille sa manipulation. Elle mélange tout. Les mesures individuelles et les mesures collectives. Et même ses condamnations par les tribunaux. La loi lui interdisant les abattements de zone**, elle a décidé de présenter la fin de cet " impôt " comme une augmentation ! Elle le paye en prenant dans notre poche ! Puisque j’ai perdu, paye ma contravention !

C’est gravissime, et le SNJ alerte solennellement le nouveau PDG, Jean Luc Hees. Nous ne signerons pas cette NAO, cela va de soi. Mais nous prévenons aussi. Il y a, à l’intérieur de la DRH, un ou des apprentis sorciers qui jouent avec le feu à l’intérieur d’une poudrière. Ils y jouent avec nos salaires. Ils y jouent avec notre représentativité. Ils y jouent avec le passage en force, la ruse de bas étage, et au total l’écrasement d’un dialogue sain.

Monsieur le Président, vous avez vécu les énormes dégâts provoqués par les explosions sociales, comme nous. Évitez la prochaine. Intervenez d’urgence.

La rentrée sera déterminante.



* sur un salaire de 2000 euros

** Abattement de zone : les personnels qui habitent un certain nombre de villes, subissent depuis toujours des prélèvements mensuels sur leurs fiches de paie. La justification de l’abattement de zone date de l'ORTF : une différence de coût présumée entre Paris et la province.

+++ Lire aussi "La rétroactivité c'est quoi ?"


11 Juillet 2009
Lu 2357 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv