Partager ce site







SNJ Radio France : @radiofrance @franceinfo Les qualités de Bruce Toussaint ne sont pas en cause, mais n'oublions pas les qualités des… https://t.co/Qhfg0fTeAi
SNJ Radio France : .@radiofrance cède une fois de plus au "vu à la TV" et recrute Bruce Toussaint pour la matinale de @franceinfo. 1/2
SNJ Radio France : Respect pour les pigistes du #reseauSpartacus qui ont "suspendu leur collab" ce week-end à RFI car pas intégrés aux futurs accords de FMM
SNJ Radio France : @fbleuchampagne La clim @fbleuchampagne est en panne. Dans plusieurs locales le changement de prestataire pose prob… https://t.co/W719uwZ4uH

Promotions 2011/2012 : moins de transparence



Promotions 2011/2012 : moins de transparence
Les promotions 2011/2012 viennent d'être annoncées (vous pouvez les retrouver ici). Bravo aux heureux élus.
 
Cette liste est attendue chaque année avec beaucoup d'impatience dans les rédactions. Elle l'était plus encore depuis la décision de la DRH d'enterrer la commission paritaire.
Les premiers enseignements sont nets : sous couvert de continuité, le système unilatéral manque de transparence.
 
La cavalerie a la peau dure.
140 mesures ont été prises. 96 sur l'année 2011, les 44 autres prendront effet au 1er janvier 2012. On est loin des promesses de la Direction, qui souhaitait n'accorder que des promotions rétroactives, avant de rétropédaler.
L'an dernier, les paritaires avaient accouché de 138 mesures, dont 54 actées au 1er janvier suivant. A ce train, la promesse des promos 100% rétroactives ne sera pas tenue avant 2015 !
 
La mode des pécuniaires : des mesures opaques !
La transparence garantie par les paritaires n'est plus de rigueur. Impossible de connaître le montant des promotions pécuniaires (PP). L'usage voulait qu'elles soient de 5% ou 7,5%. Cette année, peut-être avez-vous eu droit à 2%, pendant que votre voisin récupérait 10%. Foie gras pour les uns, pâté  pour les autres, mais personne n'affiche le menu...
 
Etrangement, les pécuniaires sont bien plus nombreuses que les années précédente (66 PP cette année, contre 46 en 2010)... La palme à France Inter : 20 promotions, et seulement 5 fonctionnelles !
 
Sans parler des mesures 'cachées' : cette année, certains ont eu droit à un petit coup de pouce au moment de leur mutation ou d'un changement de poste. D'autres n'ont rien obtenu. Nous attendons toujours de comprendre les raisons de ces choix, si ce n'est le fait du prince.
 
Des équilibres préservés.
La répartition des promotions d'une chaîne à l'autre, et d'une délégation à une autre, est sensiblement identique à l'an passé.
79 mesures accordées à France Bleu, 2 pour Le Mouv', 6 à France Culture, 24 à Info, 20 à Inter, et 9 au SGI.
France Bleu Provence touche le gros lot, avec 5 promos. Auxerre est totalement oubliée : pas une seule mesure accordée cette année.
 
La prime à l'encadrement.
Il fallait être rédacteur en chef cette année. 12 cadres promus, c'est presque deux fois plus que les deux années précédentes.
 
La commission de rattrapage a gommé quelques injustices.
La moitié des journalistes (42 sur 82) dont les carrières ont été évoquées dans cette instance ont bénéficié d'une mesure. C'est bien un minimum, vu le retard de carrière que certains traînaient depuis des années.
 
Malgré cela, le SNJ le répète : pas question de répéter l'exercice sous cette forme là !
 



2 Décembre 2011
Lu 1307 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv