Partager ce site







SNJ Radio France : Si la direction des sports les aime, qu'elle dise à @radiofrance qu'il ne faut pas/plus piquer des postes aux local… https://t.co/YLuB4Fgnt1
SNJ Radio France : .@franceinter et @franceinfo sont les radios les plus écoutées dans le Rhône. Pourtant le PDG de @radiofrance veut… https://t.co/2V6WF5BNE0
SNJ Radio France : Le PDG de @radiofrance veut fermer le bureau @franceinter de Toulouse. A-t-il seulement regardé les résultats d'aud… https://t.co/PDHtgCxup4
SNJ Radio France : RT @SNJ_national: Ô Toulouse ! Le SNJ tiendra son 99e congrès annuel les 4, 5 et 6 octobre prochains sur les bords de la Garonne https://t.…

Préavis de grève pour France Bleu Maine

tract SNJ et SNJ-CGT



Rédaction de France Bleu Maine : trop c'est trop !
 
 
Cela fait trois ans et demi que les journalistes de France Bleu Maine (comme les techniciens, animateurs, chargées d'accueil...) donnent le meilleur d'eux mêmes pour faire de la radio locale de service public, malgré des moyens faméliques octroyés dès l'origine par la direction de Radio France  : seulement 25 postes équivalent temps plein dont 6 journalistes pour assurer de l'antenne 365 jours par an.
Plusieurs fois, la rédaction a expliqué à l'encadrement et au directeur que cette situation ne permettait pas de « tout faire ». En vain... Désormais, la coupe est pleine !
 
Le SNJ-CGT et le SNJ Radio France, au nom des journalistes de France Bleu Maine, exigent :
 
  • pas de mise en place de la nouvelle grille « matinale » prévue à partir de ce 6 janvier 2014  : lors d'une réunion le 16 décembre (soit la dernière semaine avant les congés de fin d'année  ! ), le directeur a annoncé les changements suivants  : titres d'actualité ou «  teasing  » à 15, 25, 45 et 55 de chaque heure en matinale, plus animation d'une « ligne ouverte avec les auditeurs » en matinale avec micro-trottoir quotidien et coup de fil à un patron de bar sarthois (sic). Le tout sans discussion possible puisqu’il s’agit d'une «simple évolution » (élément de langage partagé dans les 44 locales de France Bleu). Cela entraine une charge de travail accrue et pose des questions de fond quant à l’intérêt éditorial et informatif de cette émission d’interactivité.
 
  • la fin de l'arbitraire dans la gestion des journalistes précaires à France Bleu Maine : deux pigistes et un apprenti viennent de voir leur collaboration cesser à la rentrée, sans aucune explication officielle !
 
  • L'abandon des autres projets totalement irréalisables prévus pour septembre 2014, à savoir la mise en place d'un deuxième journaliste matinalier, qui se fera forcément au détriment du reportage. Cette organisation rendra absolument impossible une éventuelle contribution aux Nouveaux Médias.
 
Pour enfin être entendus, les journalistes de France Bleu Maine ont demandé aux syndicats SNJ et CGT Radio France de déposer un préavis de grève de 24 heures pour le lundi 6 janvier 2014 à partir de 0h00 à France Bleu Maine.



30 Décembre 2013
Lu 840 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv