Partager ce site







SNJ Radio France : @radiofrance @franceinfo Les qualités de Bruce Toussaint ne sont pas en cause, mais n'oublions pas les qualités des… https://t.co/Qhfg0fTeAi
SNJ Radio France : .@radiofrance cède une fois de plus au "vu à la TV" et recrute Bruce Toussaint pour la matinale de @franceinfo. 1/2
SNJ Radio France : Respect pour les pigistes du #reseauSpartacus qui ont "suspendu leur collab" ce week-end à RFI car pas intégrés aux futurs accords de FMM
SNJ Radio France : @fbleuchampagne La clim @fbleuchampagne est en panne. Dans plusieurs locales le changement de prestataire pose prob… https://t.co/W719uwZ4uH

Nous n’avons pas le choix



Nous n’avons pas le choix
On appelle ça un effet pervers. Officiellement, la nouvelle loi sur la représentativité a pour but de sélectionner les syndicats les plus représentatifs, et d’éliminer les autres.

A Radio France, maison de presse par excellence, il se peut que dans un mois les journalistes ne soient plus représentés. Et il se peut que leur syndicat, le SNJ soit supprimé.

Or un cinquième des journalistes de Radio France est adhérent du SNJ.

Le risque est grand que le SNJ ne participe pas à la négociation sur une convention collective qui va régir notre profession pour les trente ans à venir !

Pour continuer à se faire entendre, les journalistes doivent donc se mobiliser. Leur SNJ doit faire le plein des voix. Il doit rassembler 10% de l’ensemble des électeurs (toutes professions confondues) de Radio France au premier tour des élections des Comités d’Etablissement.

Sinon ? Sinon les journalistes, en tant que tels, ne discuteront plus de leur carrière, de leur salaire, de leurs devoirs, de leurs droits, leurs vacances, leur travail. Les décisions qui les engagent se prendront sans leurs représentants.

Faites le point des dix dernières années. Qui s’est battu, parfois contre vents et marées, face au défaitisme ambiant, à la collusion, au copinage, et qui a obtenu des avancées considérables, qui ont ensuite profité à tous les métiers ? Qui, mieux que le SNJ, fort de son bilan, peut assurer qu’il continuera de s’imposer aux Directions, comme un interlocuteur incontournable.

Qui mieux que le SNJ défendra le sens de notre profession, la déontologie, les droits d’auteur, les revenus… Qui évitera, face aux nouvelles technologies, que tous les reporters soient obligés d’avoir une caméra dans leur Nagra, un stylo dans leur micro ?

Dès maintenant si vous avez reçu votre matériel de vote, votez pour vous. Choisissez l’original. Votez SNJ.

Elections par correspondance en Région et physiquement (ou par correspondance) à Paris les 20 et 21 octobre.


Les infos pratiques sur le vote sont ici

Pour consulter la liste de vos candidats DP et CE c'est ici


6 Octobre 2009
Lu 1663 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv