Partager ce site







SNJ Radio France : Si la direction des sports les aime, qu'elle dise à @radiofrance qu'il ne faut pas/plus piquer des postes aux local… https://t.co/YLuB4Fgnt1
SNJ Radio France : .@franceinter et @franceinfo sont les radios les plus écoutées dans le Rhône. Pourtant le PDG de @radiofrance veut… https://t.co/2V6WF5BNE0
SNJ Radio France : Le PDG de @radiofrance veut fermer le bureau @franceinter de Toulouse. A-t-il seulement regardé les résultats d'aud… https://t.co/PDHtgCxup4
SNJ Radio France : RT @SNJ_national: Ô Toulouse ! Le SNJ tiendra son 99e congrès annuel les 4, 5 et 6 octobre prochains sur les bords de la Garonne https://t.…

Négociations précaires : ne sacrifiez pas les pigistes et les CDD



Négociations précaires : ne sacrifiez pas les pigistes  et les CDD
Le SNJ Radio France a voulu -et obtenu- l’accord du 13 mai 2008 sur les journalistes précaires. Nous avons porté ce texte et nous avons contribué à l'embauche de plusieurs dizaines de journalistes en CDI. Nous avons défendu ce texte, attaqué en justice (en vain) par un autre syndicat.
 
Aujourd'hui, alors que le climat social se détériore, que les perspectives budgétaires n'ont jamais été aussi délicates, nous craignons que les journalistes les plus fragiles soient la variable d'ajustement de Mathieu Gallet  (déjà 15% de baisse du budget CDD annoncée) et que la Tutelle continue de fermer les yeux sur cette précarité devenue difficilement supportable pour des dizaines de journalistes.
 
L’ouverture de cette négociation –qui est en fait un « repeignage » de l’accord de 2008- a créé des espoirs qui ne peuvent pas être déçus.
 
La direction, qui a accepté de se mettre autour de la table, doit répondre à nos demandes qui sont très raisonnables, mais aussi très fermes.
 
Pour mémoire : nous demandons une deuxième personne à la DRH journalistes ce qui permettra également, enfin, de s’occuper des pigistes. Nous voulons mettre fin au cumul pige et CDD qui conduit, contre tous les principes de l’accord, à une précarité qui atteint cinq à six ans. Nous exigeons, enfin, qu’une solution soit trouvée pour les plus anciens, et cela passe par un certain nombre de déprécarisations, en lien avec les besoins du multimédia et de la double matinale à France Bleu.
 
Ce dossier a toujours été prioritaire pour le SNJ et va le rester.
Nous devons sortir par le haut de cette négociation et réussir à améliorer le sort des journalistes CDD et pigistes.



6 Février 2015
Lu 713 fois




Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv