Partager ce site







SNJ Radio France : .@matthieu_gallet Rapprochement de France 3 et France Bleu, nous sommes "local", ils sont "régional", nous sommes très différents #cceRF
SNJ Radio France : .@matthieu_gallet France 3 et France Bleu, attention à ceux qui peuvent avoir des idées de big bang #cceRF
SNJ Radio France : Le pdg Radio France explique qu’un travail sur une opération précise avec France 3 est possible, mais pas au delà #cceRF
SNJ Radio France : Les rapprochements France 3 et France Bleu ? Les deux réseaux n’ont rien à voir répond @matthieu_gallet #cceRF cc @SNJ_FTV

NAO, la direction veut nous plumer



NAO, la direction veut nous plumer
La Négociation Annuelle Obligatoire sur les salaires a débuté sur de bien mauvaises bases pour les journalistes de Radio France. Cette année, comme l’an passé, la direction ne propose aucune augmentation générale. Pourtant, comme l’an passé, le coût de la vie, lui, continue de grimper, et mécaniquement nos salaires sont peu à peu grignotés. Avec la fiscalisation des cotisations pour la mutuelle, nous avons encore un peu plus perdu en 2014.
 
Pour le rattrapage, si l’on est en CDI, il faudra attendre l’automne et les propositions de promotions de la direction. Mais encore devra-t-on faire partie des heureux élus. Depuis trois ans et la disparition des paritaires pour les journalistes, il n'y a plus d’instance pour défendre ceux qui sont « oubliés » par leur hiérarchie.
 
L’an dernier, la direction a concédé bien plus de promotions pécuniaires que de promotions fonctionnelles. Et alors que la maison compte 100 journalistes de plus qu'il y a dix ans, le nombre de promotions n’a pas bougé d’un iota. Cette année, la direction innove et parle de diminuer le nombre de ces promotions, avec une enveloppe réduite de 30%  !
 
Désormais, pour les journalistes de cette maison, les promotions, ce sera en moyenne tous les six ans ! A peine de quoi rattraper le coût de la vie. Invraisemblable…
 
La seule proposition de la direction concerne les pigistes. Il s’agit d’augmenter de 5%, et en deux fois, le tarif ridiculement bas de la pige à Radio France. Si on rapporte ce nouveau tarif au volume horaire, on est encore en dessous du SMIC.
 
La prochaine journée de négociation a lieu demain, vendredi. D'ici là, la direction doit revoir sa copie.



26 Juin 2014
Lu 911 fois


Tags : NAO, salaire



Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv