Partager ce site







SNJ Radio France : @fbleuchampagne La clim @fbleuchampagne est en panne. Dans plusieurs locales le changement de prestataire pose prob… https://t.co/W719uwZ4uH
SNJ Radio France : Il faut entre 32 et 45° dans les locaux de @fbleuchampagne. Les serveurs sont tombés en panne. Un salarié a fait gros malaise
SNJ Radio France : bonjour@radiofrance tu veux qu'on t'explique pourquoi la locale de Reims ne peut plus émettre et ceci jusqu'à, au m… https://t.co/z0JcEpQlRc
SNJ Radio France : Les élus quittent la salle et suspendent la séance du comité central d’entreprise dans l’attente d’un projet concerté sur Fip #cceRF

NAO, la direction veut nous plumer



NAO, la direction veut nous plumer
La Négociation Annuelle Obligatoire sur les salaires a débuté sur de bien mauvaises bases pour les journalistes de Radio France. Cette année, comme l’an passé, la direction ne propose aucune augmentation générale. Pourtant, comme l’an passé, le coût de la vie, lui, continue de grimper, et mécaniquement nos salaires sont peu à peu grignotés. Avec la fiscalisation des cotisations pour la mutuelle, nous avons encore un peu plus perdu en 2014.
 
Pour le rattrapage, si l’on est en CDI, il faudra attendre l’automne et les propositions de promotions de la direction. Mais encore devra-t-on faire partie des heureux élus. Depuis trois ans et la disparition des paritaires pour les journalistes, il n'y a plus d’instance pour défendre ceux qui sont « oubliés » par leur hiérarchie.
 
L’an dernier, la direction a concédé bien plus de promotions pécuniaires que de promotions fonctionnelles. Et alors que la maison compte 100 journalistes de plus qu'il y a dix ans, le nombre de promotions n’a pas bougé d’un iota. Cette année, la direction innove et parle de diminuer le nombre de ces promotions, avec une enveloppe réduite de 30%  !
 
Désormais, pour les journalistes de cette maison, les promotions, ce sera en moyenne tous les six ans ! A peine de quoi rattraper le coût de la vie. Invraisemblable…
 
La seule proposition de la direction concerne les pigistes. Il s’agit d’augmenter de 5%, et en deux fois, le tarif ridiculement bas de la pige à Radio France. Si on rapporte ce nouveau tarif au volume horaire, on est encore en dessous du SMIC.
 
La prochaine journée de négociation a lieu demain, vendredi. D'ici là, la direction doit revoir sa copie.



26 Juin 2014
Lu 898 fois


Tags : NAO, salaire



Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv