Partager ce site







SNJ Radio France : Retrouvez le LT du #cceRF consacré à @Francebleu https://t.co/7wyF4KB2mF https://t.co/JADaQGOe7g
SNJ Radio France : Paroles de Bleu. Après la grève très suivie d'hier, les salariés ont écrit à la... https://t.co/2pEMcx6gsU https://t.co/wR3fB3CVXl
SNJ Radio France : Motion de défiance à France Bleu https://t.co/V95Ikodkfe
SNJ Radio France : RT @snj_rf: Rappelez-vous, 15 avril 2015 Matthieu Gallet signait et s'engageait vis à vis des locales de @francebleu #greveBleu https://t.c…

Multimédia, les journalistes pris en otage



Multimédia, les journalistes pris en otage
Les négociations Nouveaux Médias se poursuivent, et les journalistes se retrouvent aujourd'hui pris entre le marteau et l'enclume.
 
La direction tient le marteau. On aimerait qu'elle tienne surtout ses promesses. Le projet d'accord ne nous a été communiqué que la veille au soir d'une réunion essentielle, contrairement aux engagements pris.
 
L'enclume, ce sont certains syndicats attentistes. Leur seul but consiste à ralentir les négociations, dans l'espoir de mieux renégocier la convention collective PTA (Personnels Techniques et Administratifs) qui se tient en parallèle. Ce sont les mêmes organisations qui, en contestant l'accord signé en 2011 par le SNJ, privent les journalistes d'une convention collective.
 
Aujourd'hui, certains syndicats ont quitté la table des négociations. D'autres agitent le chiffon rouge, en diffusant largement le projet d'accord fourni tardivement par la direction. Le procédé est une première. Il est surtout à la limite de l'honnêteté : comment les salariés peuvent-ils être consultés sur un texte en cours de discussion, et déjà largement amendé depuis sa diffusion ?
 
Le SNJ n'a pas attendu le texte de la direction pour travailler sur le sujet, car il est essentiel de négocier un accord maintenant. Avant le démarrage du site de France Bleu, avant le plein essor des sites d’Inter, Info et Culture. Faute de quoi, le multimédia continuera de se faire sans règle, sans procédure, comme c'est aujourd'hui, mais à grande échelle.
 
Pour que nous puissions le signer, un texte doit prévoir :

  • Une formation pour tous les journalistes
  • Un matériel approprié (PC à jour, réseau fonctionnel, téléphones professionnels)
  • Des droits d'auteurs renégociés (rémunération des photos et des contributions)
  • Des procédures pour que l’offre radio reste préservée
  • Des moyens humains renforcés
  
D'autre part, informer via de nouveaux supports doit aussi se faire en respectant la base de notre profession : prendre le temps de collecter et recouper les informations que nous publions.
 
Il reste quatre réunions – programmées en septembre - pour parvenir à un accord satisfaisant. Le SNJ continuera de proposer, d'amender, de contester, pour garantir un projet multimédia réaliste et réalisable



28 Juin 2012
Lu 1171 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv