Partager ce site







SNJ Radio France : @fbleuchampagne La clim @fbleuchampagne est en panne. Dans plusieurs locales le changement de prestataire pose prob… https://t.co/W719uwZ4uH
SNJ Radio France : Il faut entre 32 et 45° dans les locaux de @fbleuchampagne. Les serveurs sont tombés en panne. Un salarié a fait gros malaise
SNJ Radio France : bonjour@radiofrance tu veux qu'on t'explique pourquoi la locale de Reims ne peut plus émettre et ceci jusqu'à, au m… https://t.co/z0JcEpQlRc
SNJ Radio France : Les élus quittent la salle et suspendent la séance du comité central d’entreprise dans l’attente d’un projet concerté sur Fip #cceRF

Multimédia : il y a urgence, Monsieur le Président



Multimédia : il y a urgence, Monsieur le Président
Il y a urgence à négocier un accord sur le multimédia. Urgence vitale. L’envie est là, la nécessité aussi, le cadre, non.
 
Le bricolage actuel ne peut plus durer. Les équipes, les coordinateurs – qui commencent à se demander à quoi ils servent – et les rédacteurs en chef…Tout le monde réclame un accord. Nous ne comprenons pas qu’aucune date ne soit avancée pour reprendre les discussions, alors que la Présidence fait évidemment du développement du numérique, une priorité. Les évolutions à acter sont telles, qu’un hypothétique rendez-vous sur les droits d’auteur ne peut pas suffire.
 
Bien conscient des enjeux, le SNJ n’est jamais resté les bras croisés. Après la déroute de la négociation de 2013, nous avons proposé une solution à la direction. Favorablement accueillie, saluée même par différentes parties, mais restée lettre morte ! Elle était pourtant la garantie du développement rapide des nouveaux médias à Radio France et prévoyait d’adapter les moyens humains dans les locales du réseau Bleu qui ne comptent que six journalistes.
 
Depuis, la direction de France Bleu a fait le choix d’alourdir la charge de travail en renforçant les matinales et en préconisant un deuxième matinalier, au détriment du reportage. Conséquence logique, les contributions au site francebleu.fr se sont faites encore plus rares.
 
En attendant, comme si de rien n’était, Radio France s’approprie les photos des journalistes utilisées pour illustrer les articles mis en ligne, alors qu’aucun texte n’autorise cette cession, encore moins gratuite !
 
L’info sacrifiée sur l’autel du web ?
 
Le SNJ est prêt à étudier les propositions de la direction mais certainement pas celle d’amputer l’antenne. Certainement pas celle, à France Bleu, de supprimer les éditions de journée, hypothèse maintenant ouvertement envisagée pour faire des économies de personnel technique et Parl et  « dégager du temps » pour le web. Il n’y aurait plus d’édition en journée, ce qui permettrait de demander au présentateur d’alimenter le site internet.
 
Le web ne pourra jamais remplacer les journaux radio. Et France Bleu ça ne peut pas être « L’info toutes les dix minutes » le matin, et puis plus rien tout le reste de la journée.


Nous attendons toujours un cadre légal et les moyens de contribuer au site internet. Mais si nous devons tuer nos radios pour ça, la réponse sera non.


21 Octobre 2014
Lu 749 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv