Partager ce site







SNJ Radio France : @fbleuchampagne La clim @fbleuchampagne est en panne. Dans plusieurs locales le changement de prestataire pose prob… https://t.co/W719uwZ4uH
SNJ Radio France : Il faut entre 32 et 45° dans les locaux de @fbleuchampagne. Les serveurs sont tombés en panne. Un salarié a fait gros malaise
SNJ Radio France : bonjour@radiofrance tu veux qu'on t'explique pourquoi la locale de Reims ne peut plus émettre et ceci jusqu'à, au m… https://t.co/z0JcEpQlRc
SNJ Radio France : Les élus quittent la salle et suspendent la séance du comité central d’entreprise dans l’attente d’un projet concerté sur Fip #cceRF

Lettre ouverte au secrétaire général aux rédactions



Lettre ouverte au secrétaire général aux rédactions
Monsieur le Secrétaire général aux rédactions,
 
 
Depuis plusieurs semaines, des problèmes se posent dans la gestion du planning des CDD. La semaine de l’Ascension qui vient de s’écouler est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.
 
Ce dimanche, jour de fort trafic partout en France, personne n’a pu être affecté au PC mobilité jusqu’à 15h. Dans de nombreuses chaînes, les demandes de CDD sont restées vaines pour cette période. A chaque fois avec la même réponse : « personne n’est disponible, il y a trop de demandes ». Mais surtout, pour la première fois, une antenne, France Bleu Réseau, n’a pas pu fournir l’intégralité de ses programmes habituels faute de CDD disponible pour occuper un poste.
 
Cette situation est d’une gravité sans précédent. Elle n’est pas nouvelle, et vous en connaissez la conséquence : des équipes qui font comme elles peuvent pour gérer la pénurie, des journalistes obligés de revenir de leurs congés. Dans les rédactions nationales, dans les locales, des pigistes débutants qu'on lance, du jour au lendemain, en matinales ou en flashs de nuit. Au-delà de toute bienveillance, on a même demandé à des pigistes, refusés au planning, de bien vouloir aider en cette période.
 

Cette situation nous interpelle, elle doit vous interpeller également. Aussi, notre question est simple :

que comptez-vous faire pour régler ce grave problème ?


 
Il n’y a que deux solutions. Soit augmenter le nombre de CDD au planning – mais vous venez de faire le choix inverse en limitant strictement à 9 le nombre de pigistes retenus lors de la dernière sélection – soit et surtout s'attaquer à la racine  de cette crise : la quantité incroyable de besoins de remplacements que franceinfo: génère depuis un an.
 
Dans leur soif incessante de moyens humains, les responsables de franceinfo: ont déjà rompu de nombreuses règles : recours aux CDDU journalistes, emploi de CDD hors planning, postes occupés en permanence, depuis septembre, par des journalistes non titulaires de leur poste (CDD ou mobilités).
 
La chaîne fait travailler le nombre édifiant de 20 à 30 CDD, toutes les semaines. Quand comptez-vous faire cesser cette gabegie ?
 
Seule possibilité : lancer, comme nous vous le demandons depuis le début de la CPI, une vraie vague d’embauches à franceinfo:, sans pour cela déstabiliser les autres chaînes, en justifiant de la nécessité d’emplois nouveaux, hors COM.
 
Le  planning doit revenir à sa vocation de remplacement, seul motif qui puisse justifier la précarité de ceux qui y travaillent.
 
Près d’un an après le lancement de la CPI, personne ne peut plus considérer sérieusement que l’argument de la période du rodage d’une nouvelle formule tienne encore.
 
Dans le cas contraire, nous ne manquerions pas de demander à l’Inspection du Travail son opinion sur la question.
 
 
Le Bureau National du SNJ Radio France.
 


30 Mai 2017
Lu 937 fois




Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv