Partager ce site







SNJ Radio France : Les nuisances des open spaces bien connues des personnels en région cc @francebleu https://t.co/l3r4ie4kMD
SNJ Radio France : RT @valeria_e: Les personnels de l'audiovisuel prônent une réforme radicale du Sénat https://t.co/HigEGp5wII
SNJ Radio France : .@matthieu_gallet Rapprochement de France 3 et France Bleu, nous sommes "local", ils sont "régional", nous sommes très différents #cceRF
SNJ Radio France : .@matthieu_gallet France 3 et France Bleu, attention à ceux qui peuvent avoir des idées de big bang #cceRF

Les nuits de France Inter



Les nuits de France Inter
Mardi 3 juillet 2012, la Direction de France Inter, par les voix de Philippe Val et Laurence Bloch, a annoncé sa décision de supprimer, dès la grille de rentrée, les émissions en direct la nuit pour les remplacer par une rediffusion automatique de programmes de la journée.
 

Priver les auditeurs d’un accompagnement vivant, c’est dévoyer l’esprit de service public.
 
Cette spécificité du direct la nuit, qui faisait notre différence et notre fierté, va être sacrifiée sous des prétextes éditoriaux, masquant maladroitement les restrictions économiques décidées par la direction d’Inter sur cette tranche.
 
Nous tenons à exprimer notre profond désaccord quant à la destruction du service que sont en droit d’attendre les auditeurs d’une antenne nationale. La mission de France Inter, c’est aussi apporter une présence réconfortante, divertissante, instructive, de jour avec un ton et un contexte de jour, de nuit avec un ton et une complicité de nuit.
 
Notre antenne ne sera plus à la hauteur de ce qu’elle a été et n’offrira plus aux auditeurs la qualité et la présence auxquelles ils sont habitués.
 
De plus, cette décision entrainera une perte de réactivité et de qualité lors des impondérables qui sont le propre de l’actualité.
 
Nous rappelons que Radio France doit être en mesure de répondre à ses obligations légales de communication gouvernementale en temps de crise et aux impératifs de la défense nationale et de la sécurité publique.
 
Nous estimons qu’en déshabillant de façon aussi peu nuancée les nuits sur France Inter, la Direction prend une décision historique qui sera lourde de conséquences pour l’avenir.

En conséquence nous lui demandons de renoncer à ce projet.

Dans le cas contraire, nous le combattrons.

Mise à jour le 20 juillet

Le SNJ et la SDJ ont rencontre Philippe Val et Laurence Bloch jeudi 19 juillet.

La direction de France Inter a décidé de geler la réforme jusqu'à la rentrée, quant aux techniciens, ils ont enfin obtenu la garantie de la tenue d'une concertation début septembre.

Philippe Val dit avoir "entendu les inquiétudes exprimées par les journalistes quant au manque de réactivité qu'on ferait courir à France Inter et aux obligations auxquelles cette chaîne est soumise. Il est donc résolu à ne plus se priver de la présence des techniciens la nuit à Inter.

Mais la direction veut toujours supprimer tous les directs de la nouvelle grille de nuit du lundi au vendredi et de ne plus faire que de la rediffusion. Philippe Val et Laurence Bloch prétendent même que cela permettra "d'améliorer la qualité éditoriale des nuits" !

Laurence Bloch a confirmé qu’il n’y avait pas en jeu de diminution de budget pour la chaîne. Le responsable technique, présent lors de cette rencontre, a fait part de son intention de mettre en place des flashes à la "pédale", même en cas de présence des techniciens et a confirmé qu'il s'agissait bien là d'une opération dans le cadre des fameux "redéploiements" (130 postes à détruire avant la fin du COM).


6 Juillet 2012
Lu 2264 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv