Partager ce site







SNJ Radio France : @fbleuchampagne La clim @fbleuchampagne est en panne. Dans plusieurs locales le changement de prestataire pose prob… https://t.co/W719uwZ4uH
SNJ Radio France : Il faut entre 32 et 45° dans les locaux de @fbleuchampagne. Les serveurs sont tombés en panne. Un salarié a fait gros malaise
SNJ Radio France : bonjour@radiofrance tu veux qu'on t'explique pourquoi la locale de Reims ne peut plus émettre et ceci jusqu'à, au m… https://t.co/z0JcEpQlRc
SNJ Radio France : Les élus quittent la salle et suspendent la séance du comité central d’entreprise dans l’attente d’un projet concerté sur Fip #cceRF

L'Élysée n'écoute pas la radio

Tract intersyndical CFDT • CFTC • CGT • SJA-FO • SNFORT • SNJ • SNJ-CGT • SUD



Demain, Nicolas Sarkozy va mettre en place une commission pour la nouvelle télévision publique. Cette commission doit proposer « les modalités de financement du nouveau modèle économique de la télévision publique ».

Après l’annonce le 8 janvier par Nicolas Sarkozy de la disparition de la publicité sur l’audiovisuel public, l’Elysée qui n’a pas oublié la radio au moment des amputations de budgets, doit s’en souvenir, à l’euro près, au moment des compensations.


La radio risque de perdre 45 millions d’euros. Sans compensation intégrale et pérenne, 45 millions d’euros correspondent à la disparition de la rédaction de France Info, de 10 radios locales ou des orchestres et du chœur de Radio France.

La radio doit garder son périmètre et ses différences, très nettes, avec l’offre des radios privées.
Demain, l’Intersyndicale de Radio France doit être reçue.


18 Février 2008
Lu 4640 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv