Partager ce site







SNJ Radio France : Si la direction des sports les aime, qu'elle dise à @radiofrance qu'il ne faut pas/plus piquer des postes aux local… https://t.co/YLuB4Fgnt1
SNJ Radio France : .@franceinter et @franceinfo sont les radios les plus écoutées dans le Rhône. Pourtant le PDG de @radiofrance veut… https://t.co/2V6WF5BNE0
SNJ Radio France : Le PDG de @radiofrance veut fermer le bureau @franceinter de Toulouse. A-t-il seulement regardé les résultats d'aud… https://t.co/PDHtgCxup4
SNJ Radio France : RT @SNJ_national: Ô Toulouse ! Le SNJ tiendra son 99e congrès annuel les 4, 5 et 6 octobre prochains sur les bords de la Garonne https://t.…

L'Élysée n'écoute pas la radio

Tract intersyndical CFDT • CFTC • CGT • SJA-FO • SNFORT • SNJ • SNJ-CGT • SUD



Demain, Nicolas Sarkozy va mettre en place une commission pour la nouvelle télévision publique. Cette commission doit proposer « les modalités de financement du nouveau modèle économique de la télévision publique ».

Après l’annonce le 8 janvier par Nicolas Sarkozy de la disparition de la publicité sur l’audiovisuel public, l’Elysée qui n’a pas oublié la radio au moment des amputations de budgets, doit s’en souvenir, à l’euro près, au moment des compensations.


La radio risque de perdre 45 millions d’euros. Sans compensation intégrale et pérenne, 45 millions d’euros correspondent à la disparition de la rédaction de France Info, de 10 radios locales ou des orchestres et du chœur de Radio France.

La radio doit garder son périmètre et ses différences, très nettes, avec l’offre des radios privées.
Demain, l’Intersyndicale de Radio France doit être reçue.


18 Février 2008
Lu 4640 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv