Partager ce site







SNJ Radio France : @fbleuchampagne La clim @fbleuchampagne est en panne. Dans plusieurs locales le changement de prestataire pose prob… https://t.co/W719uwZ4uH
SNJ Radio France : Il faut entre 32 et 45° dans les locaux de @fbleuchampagne. Les serveurs sont tombés en panne. Un salarié a fait gros malaise
SNJ Radio France : bonjour@radiofrance tu veux qu'on t'explique pourquoi la locale de Reims ne peut plus émettre et ceci jusqu'à, au m… https://t.co/z0JcEpQlRc
SNJ Radio France : Les élus quittent la salle et suspendent la séance du comité central d’entreprise dans l’attente d’un projet concerté sur Fip #cceRF

L'Agora c'est plus pour toi



 
Les salariés de la Maison de la Radio travaillent depuis plus de dix ans dans des locaux en travaux et on ne peut pas dire que les parties "réhabilitées" de la Maison de la Radio soient plus agréables à vivre qu'avant. Au contraire.

Le projet d'Henri Bernard avait mis le personnel au cœur du bâtiment, chaque bureau bénéficiant de lumière et d'une vie dégagée sur l'intérieur ou l'extérieur de la Maison. La réhabilitation a créé des bureaux dans des zones totalement sombres, donnant à quelques mètres sur un mur aveugle.

Et c'est dans l'une de ces zones où la lumière électrique est obligatoire quelque soit l'heure, que la direction veut maintenant déplacer la cafétéria.

Depuis plusieurs années elle était installée dans l'agora, au centre du bâtiment. Elle est rapidement devenue le lieu le plus apprécié des salariés et le plus fréquenté, la seule réussite de la réhabilitation avec la salle de réunion de la présidence au 22e étage.

Catherine Sueur a informé le 10 avril les organisations syndicales de son intention de déplacer la cafétéria, pour créer à sa place, une librairie, un studio ouvert et un café. Le tout à destination du public pour lequel on va ouvrir une rue qui va traverser la Maison de la Radio de part en part.

Ce fou d'Henri Bernard avait installé la cantine et la cafétéria au 10e étage, avec l'une des plus belles vues de la maison (lieu dont la destination sera bientôt la location).

La cantine a maintenant vue sur un mur noir et ce sera bientôt pire pour la cafétéria.

C'est tristement symptomatique de la manière de procéder de cette direction qui ne peut se résoudre à laisser au personnel des espaces désormais considérés trop bien pour lui.


Nous vous raconterons bientôt la belle histoire des pièces des serveurs et des pièces de clim avec vue sur Seine alors que les rédactions se retrouvent, elles, avec le dôme de l'auditorium à deux mètres, devant la fenêtre.



10 Avril 2014
Lu 970 fois




Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv