Partager ce site







SNJ Radio France : Trois locales (@Bleu_Bearn @BleuAlsace @francebleuazur) ... trois embauches https://t.co/SFs5Hk2mVf
SNJ Radio France : Et c'est comme ça qu'on apprends aux @Assises2017 ce qu'on n'arrive pas à savoir à @radiofrance https://t.co/gzKELpXV0R
SNJ Radio France : La phase du jour, de la semaine du mois.... "certes les budgets sont en baisse constante, mais justement les audiences montent".... #AAARG
SNJ Radio France : RT @SNJ_national: Le SNJ en force aux #Assises2017 du #journalisme à Tours https://t.co/iCxi3wr3Sg

Humour, politique et excuses



Humour, politique et excuses
Y a-t-il encore et toujours un problème avec les humoristes à France Inter ?

Philippe Val s'est visiblement senti obligé de s'excuser auprès de Nadine Morano –c’est cette dernière qui le dit- après la chronique de Sophia Aram hier matin.
 
Le directeur de France Inter a fait le choix de déplacer la chronique humoristique de 7h55 à 8h55, après les "affaires" Stéphane Guillon et Didier Porte. Depuis, l'invité se trouve directement confronté au billet d'humour. Tous n'ont pas envie de l'entendre et quittent le studio dès la fin de leur interview. La majorité préfère rester et écouter. Certains, comme Nadine Morano, choisissent de répondre.
 
Les invités sont en droit de ne pas apprécier certains traits d’humour. Ils peuvent aussi regretter la pugnacité de Patrick Cohen ou les informations contenues dans certains papiers. C’est leur droit de le dire. Sans que cela doive provoquer des "excuses" de la part de la chaîne. 
 
L'indépendance de France Inter doit rester notre marque de fabrique, notre fierté. La gêne d'un directeur ne doit en aucun cas l'emporter sur tout le reste.



5 Janvier 2012
Lu 2024 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv