Partager ce site







SNJ Radio France : Si la direction des sports les aime, qu'elle dise à @radiofrance qu'il ne faut pas/plus piquer des postes aux local… https://t.co/YLuB4Fgnt1
SNJ Radio France : .@franceinter et @franceinfo sont les radios les plus écoutées dans le Rhône. Pourtant le PDG de @radiofrance veut… https://t.co/2V6WF5BNE0
SNJ Radio France : Le PDG de @radiofrance veut fermer le bureau @franceinter de Toulouse. A-t-il seulement regardé les résultats d'aud… https://t.co/PDHtgCxup4
SNJ Radio France : RT @SNJ_national: Ô Toulouse ! Le SNJ tiendra son 99e congrès annuel les 4, 5 et 6 octobre prochains sur les bords de la Garonne https://t.…

France Inter : les bons comptes font les bons amis

Les mauvais comptes font...



France Inter : les bons comptes font les bons amis
Le SNJ a entendu des choses préoccupantes concernant l’emploi à France Inter et souhaite faire publiquement le point.

  • La récente négociation « précaires » a prévu que France Inter reçoive deux des 15 postes de cette année, postes qui, rappelons-le, sont des remplacements de confrères en absence de longue durée ou des emplois financés par transfert de budgets de CDD. Ces 2 postes doivent être mis en consultation à la rentrée.
  • A ces 2 postes doivent logiquement s’en ajouter trois autres. Dans les jours et les semaines à venir, France Inter verra en effet le départ en congé sans solde de très longue durée d’une de ses journalistes, le départ d’une deuxième pour l’étranger, la retraite d’un troisième. Il va de soi que ces 3 autres postes doivent être remplacés.
A l’heure où d’autres rédactions voient leurs effectifs fortement renforcés, France Inter, à l’inverse, est devenue la chaîne dont les journalistes ont la moyenne d’âge la plus élevée. Ne pas remplacer les partants et les retraités en ferait à terme la Maison de Retraite Mangin.

Les journalistes d’Inter produisent toujours autant pour leur rédaction. Depuis l’an dernier ils travaillent également pour les nouvelles émissions de la chaîne. Imagine-t-on leur demander autant, mais en étant moins nombreux autour de la table ?

Enfin, comment les enjoindre de prendre tous leurs congés alors que déjà actuellement ils n’y arrivent pas faute de remplacement possible, contrairement à ce qui se passe dans la plus part des autres chaînes de la maison ?

Résumons-nous : au total, ce sont donc 5 postes qui doivent être rapidement pourvus à France Inter. Nous n’imaginons pas d’autre hypothèse. L’attitude de la direction de Radio France sur ce dossier nourrira la réflexion des journalistes d’Inter, pour cette rentrée, en sus des dossiers laissés pendants début juillet et sur lesquels nous reviendrons dans les prochains jours.


27 Août 2007
Lu 5584 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv