Partager ce site







SNJ Radio France : @erenault @Figaro_Economie Ne confondez-vous pas nouvelle convention collective pour les personnels technico-admini… https://t.co/LocNjlKRPB
SNJ Radio France : RT @Anne_Orenstein: On peut aussi relire ce papier sur Philippe Chaffanjon mort il y a 4 ans et pleurer sur France Bleu. https://t.co/Yl7Du…
SNJ Radio France : RT @achass: Ce soir les résultats #Presidentielle2017 ne seront malheureusement pas sur francebleu.fr. La raison c'est qu'il n'y a pas de b…
SNJ Radio France : Présidentielle : France Bleu/France 3, ce n'est pas un partenariat, c'est une... https://t.co/4yZp7urPJo https://t.co/SirBbTl1Gk

France Inter : attention fragile !



France Inter : attention fragile !
Le SNJ prend acte de l’arrivée de Philippe Val à France Inter. Il juge extravagant le "timing" de cette nomination. Les salariés de Radio France auraient dû en être informés les premiers, ils en ont été officiellement informés les derniers. C'est bien peu respectueux à leur égard.

Le nouveau directeur trouve une chaîne en bonne santé, dotée à nouveau d'une cohérence qui lui a longtemps fait défaut. Ce travail reconnu par des auditeurs de plus en plus nombreux relève toutefois d'un équilibre fragile: les auditeurs d'Inter sont prêts à partir pour d'autres cieux au moindre soupçon ou au moindre dérapage... Philippe Val devra préserver ce savant dosage.

Le SNJ s'inquiète. Un homme coutumier des éditoriaux cinglants saura-t-il incarner la hauteur de vue et la rigueur qui doivent être le propre du directeur de France Inter ? L'éditorialiste saura-t-il s'effacer derrière le manager, l'individu derrière la personne morale ? Si tel n'était pas le cas, l'image de France Inter pourrait en pâtir rapidement et l'épisode du référendum sur la constitution éuropéenne se répéter pour le plus grand malheur de la chaîne.

Nous ne connaissons pas le projet de Philippe Val pour France Inter. Mais les premiers bruits sont préoccupants. Attention : France Inter est une équipe, les oukases y sont malvenus. Consulter largement, écouter les hommes en place avant de décider y est essentiel, a fortiori quand le calendrier de votre nomination vous fait débarquer en plein bouclage des grilles de rentrée.

Pour le SNJ, les trois priorités sont les suivantes: une ligne éditoriale forte qui s'écarte de tout suivisme, un projet multimédia ambitieux avec les moyens pour l'accompagner, et la fin immédiate de l'hémorragie des postes dans la rédaction.


18 Juin 2009
Lu 3813 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv