Partager ce site







SNJ Radio France : @erenault @Figaro_Economie Ne confondez-vous pas nouvelle convention collective pour les personnels technico-admini… https://t.co/LocNjlKRPB
SNJ Radio France : RT @Anne_Orenstein: On peut aussi relire ce papier sur Philippe Chaffanjon mort il y a 4 ans et pleurer sur France Bleu. https://t.co/Yl7Du…
SNJ Radio France : RT @achass: Ce soir les résultats #Presidentielle2017 ne seront malheureusement pas sur francebleu.fr. La raison c'est qu'il n'y a pas de b…
SNJ Radio France : Présidentielle : France Bleu/France 3, ce n'est pas un partenariat, c'est une... https://t.co/4yZp7urPJo https://t.co/SirBbTl1Gk

France Info : la révolution permanente, ça suffit !



En 2014, quand Laurent Guimier est arrivé, la grille de France Info a été entièrement remodelée. Sans aucun doute, c’était nécessaire. D’ailleurs le projet a suscité un certain engouement au sein de la rédaction.

Deux ans plus tard, une nouvelle révolution est en préparation. Révolution liée à la future chaîne de télé d’info en continu.

France Info devra fournir des titres quatre à cinq fois par heure, de 6h à minuit, en semaine comme le week-end. 90 versions de titres par jour, faites par qui ? Une équipe dédiée de titreurs ? Combien de personnes ? Issues de quel redéploiement ?  Ces titres vont-ils remplacer les journaux de la demie ? Voire de l’heure ronde, parfois ? 
 
Beaucoup de questions, pas de réponses, alors qu'au nom d’une antenne plus fluide, la direction envisagerait de supprimer tout ou partie des journaux pour créer ce qu’elle appelle une « spéciale permanente ».
 
Dans cette nouvelle configuration, quelle place accorder au reportage qui déserte chaque jour un peu plus l'antenne, et singulièrement la matinale ?  Comment éviter le "talk" permanent ? Les brochettes d'invités / experts / polémistes dont les paroles se mêlent et s'emmêlent ? Les plateaux où le commentaire supplante trop souvent l'info ? Quelle place pour la multitude de petites infos qui tiennent en bref, mais qui font, aussi, la richesse et la diversité de cette antenne ?

L’architecture même de France Info serait ébranlée. Or, il est toujours très dangereux de s’attaquer aux fondations…
 
La révolution, c’est aussi l’agence avec ce nouvel écho donné aux infos maison. Oui, mais pas en sacrifiant le site internet, laissé quasiment à l’abandon sous prétexte « que l’on a perdu la bataille du web ». Les internautes qui suivent les tweets France Info ne sont-ils pas redirigés vers le site ? Les infos de l’agence ne figurent-elles pas sur ce site ?

Pour l’auditeur comme pour l’internaute, France Info c’est un tout. C’est un média GLOBAL.  Déshabiller Pierre pour habiller Paul est un mauvais calcul.
 
La révolution, c'est aussi un changement de ton de la direction. Ces derniers  mois, les petites phrases assassines ont remplacé les critiques constructives. Des journalistes sont sciemment dévalorisés. D'autres se sentent "hors-jeu", faute d'être associés à la réflexion et informés des décisions prises. Et ils sont de plus en plus nombreux à vouloir partir de France Info.
 
Comme toujours, l'antenne de France Info continue malgré tout à tourner. Les équipes continuent à travailler. Sans drame. Mais le malaise est patent. Cette situation ne peut plus durer ! 
 
La direction de France Info doit changer de braquet au plus vite. Le SNJ exige plus de transparence sur les projets et plus de respect des journalistes.

Comme toujours, l'antenne de France Info continue malgré tout à tourner. Les équipes continuent à travailler. Sans drame. Mais le malaise est patent. Cette situation ne peut plus durer ! 
 
La direction de France Info doit changer de braquet au plus vite. Le SNJ exige plus de transparence sur les projets et plus de respect des journalistes.


3 Février 2016
Lu 1194 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv