Partager ce site







SNJ Radio France : Les nuisances des open spaces bien connues des personnels en région cc @francebleu https://t.co/l3r4ie4kMD
SNJ Radio France : RT @valeria_e: Les personnels de l'audiovisuel prônent une réforme radicale du Sénat https://t.co/HigEGp5wII
SNJ Radio France : .@matthieu_gallet Rapprochement de France 3 et France Bleu, nous sommes "local", ils sont "régional", nous sommes très différents #cceRF
SNJ Radio France : .@matthieu_gallet France 3 et France Bleu, attention à ceux qui peuvent avoir des idées de big bang #cceRF

France Bleu : alerte rouge !



France Bleu : alerte rouge !
Sans le dire, Radio France a commencé à dépecer France Bleu.
 
Le réseau subit une nouvelle baisse des budgets de remplacement, de 14 à 20 % selon les stations. Ils s’ajoutent à ceux des années précédentes. Les engagements pris lors des "groupes bleus" n'ont servi qu'à décevoir ceux qui y ont cru.
 
Les effets de cette baisse se font sentir depuis ces vacances de printemps. Ils s'entendent aussi à l'antenne.
 

On a supprimé à tout va, dans de nombreuses locales


Ici pas d'invité pendant deux semaines, là moins de titres en matinale. Pour cacher la misère des tableaux de service, les rédacteurs en chef ont pris sur eux : l'un a assumé la présentation en journée, l'autre la ligne ouverte.
 
Nous étions à l'os, nous sommes au-delà. France Bleu n'a plus les moyens de ses ambitions actuelles. Sans parler des futures, quand le multimédia fera officiellement partie de notre travail.
 
Si les Parl craignent encore plus de syndication ou d’Athos, les journalistes se demandent ce qu’on va leur demander de sacrifier de plus : encore plus de reportages ? Des journaux ? Leurs congés ?
 
Faire des économies devient prétexte à tous les mauvais coups, comme le projet de fusion de 107.1 et de la tête de réseau.
 
En termes de moyens, Frédéric Schlesinger* ne s'en cache pas, France Bleu n'est "pas la priorité de Radio France". Le réseau ne brille pas des mille paillettes d'une chaîne de télévision.
 
Il est pourtant unique par sa couverture du territoire, la présence de ses reporters.
En l'amputant, Radio France se prive de sa plus grande richesse. Et les 8 points d'audience tant espérés par la direction s'éloignent encore plus.
 

 

* Frédéric Schlesinger nous a fait parvenir un mail après la parution de notre tract. Le directeur délégué aux antennes et aux programmes de Radio France écrit : "BLEU est une priorité pour Radio France et son rôle est majeur dans notre logique de gamme de radio. France BLEU est avec la chaîne d’info du service public, la priorité de Radio France pour 2016/2017."

On jugera facilement de ces priorités à la fin de l'année, en comptant les postes perdus de France Bleu et la baisse des budgets de la chaîne.


2 Mai 2016
Lu 3588 fois




Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv